Juste avant la nuit  Couverture du thriller psychologique Le silence et la fureur de Natalie Carter et Nicolas d'Estienne d'Orves  Coupable  Quatre saisons de sang

 

 

 

«  Juste avant la nuit » Isabel Ashdown. Lors des funérailles de leur mère, Jess retrouve sa sœur Emily, perdue de vue depuis près de quinze ans. Elle lui propose de venir habiter chez elle et son mari, James, dans leur maison de l’île de Wight. Le soir du Nouvel An, le couple part faire la fête et laisse Emily avec leur bébé, Daisy. Lorsqu’ils rentrent, au petit matin, la police est là. Daisy a disparu. Le cauchemar commence. Bien vite, le commissaire Jacobs, en charge de l’enquête, relève des incohérences dans les récits des uns et des autres. Entre secrets et mensonges, les relations entre les protagonistes se fissurent peu à peu au cours d’un huis clos éprouvant. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

«  Le silence et la fureur » Natalie Carter et Nicolas d 'Estienne D'orves.Un lac perdu de l’Ontario, et au milieu, une petite île escarpée où souffle le vent mauvais du soupçon.
Max King, pianiste adulé dans le monde entier, y vit reclus dans sa maison, prisonnier de ses obsessions et de ses cauchemars. Il y a dix ans, un drame l’a condamné au silence : la moindre note sur le clavier provoque en lui d’effrayantes douleurs. Pour cet immense artiste, la musique est devenue un bourreau. Mis à part sa gouvernante, Max King ne voit personne. Ni sa femme Fiona, ni son fils Luke, qui a quitté l’île et que tout le monde surnommait le « petit prince ». Un futur pianiste de génie, comme son père.
Le retour de Luke résonnera comme un cataclysme sur cette terre maudite.
Et du silence jaillira bientôt la fureur.

«  Coupable » Jacques Olivier Bosco . Internée à l’adolescence parce qu’elle souffrait de troubles psychologiques, Lise s’est liée à des filles avec qui elle a tout partagé, des « monstres » comme elle. Et elle a rencontré son double. Des années plus tard, Lise est lieutenante à la brigade criminelle de Paris. Quand elle est amenée à enquêter sur la mort de l’un de ses proches, le passé trouble de sa famille réapparaît. Et les secrets de son enfance refont surface. Que s’est-il réellement passé lorsqu’elle avait treize ans, dans cette ferme aux murs recouverts de sang ? Et pourquoi est-elle revenue, celle qu’elle appelait sa « jumelle », son double maléfique ?

«  Quatre saisons de sang » Kathy Reichs. Comme Tempe le dit elle-même, son boulot consiste à étudier « les cadavres trop avancés pour une autopsie classique, les momifiés, décomposés, démembrés, brûlés et mutilés ». Des lacs charriant des corps aux marais infestés de pythons mangeurs d’hommes, en passant par la zone de la mort du mont Everest, elle n’est pas près de se retrouver au chômage ! Voici quatre histoires palpitantes mettant en vedette l’anthropologue judiciaire Temperance Brennan, dont celle, inédite, de sa toute première enquête, qui l’a détournée d’une prometteuse carrière universitaire pour la plonger dans l’univers glauque des investigations criminelles.

 Couverture Pour donner la mort, tapez 1   

« Rade amère » Ronan Gouezec. Comment un homme en vient-il à entrer dans une affaire criminelle qui le mène droit dans le gouffre ? Contre son instinct, contre sa volonté, parce qu’il se dit que c’est peut-être une manière de s’en sortir. Cet homme, c’est Caroff. Depuis des mois il dérive dans la ville de Brest, sans bateau, sans métier, sans avenir. Ceux qui le connaissaient ne veulent plus entendre parler de lui. Parce que par folie, par imprudence, il a perdu par gros temps la vie d’un matelot de seize ans. Mais il a une femme, une Marie qui croit encore en lui, et tous les deux, dans cette passe d’adversité, ils se débattent, recroquevillés autour de leur fille, ce petit miracle qui les a maintenus à flot, malgré tout ce qui manque dans leur mobil-home posé sur un terrain vague. Et ce bonheur-là, pensent-ils, personne ne peut le leur enlever. Alors Caroff la prend, cette vilaine tangente, sans imaginer que sur cette trajectoire-là il va croiser d’autres gamins, risquer d’autres vies, rencontrer un type comme Jos Brieuc, avec lequel il n’aurait rien dû avoir à partager.
Dans un premier roman intensément maritime, éclairé par les cardinales, les balises rouges et vertes des chenaux, les feux de route des navires, Ronan Gouézec affronte des douleurs d’homme, des combats de père, les deuils impensables qu’il faut vivre. Et nous emporte dans la grande houle d’un océan sans pardon.

«  Pour donner la mort tapez 1 » Ahmed Tiab. Marseille, 2017. Les vidéos d’exécutions qui circulent sur l’internet donnent des idées macabres à un groupe d’adolescents, subjugués par la détermination et la froideur des bourreaux de Daech. Le commissaire Massonnier, lui, enquête sur une affaire de trafic de drogue et d’islamisme. Affaire qui va le concerner personnellement quand il s’apercevra que sa fille Maï y est intimement mêlée?! L’adolescente, en révolte depuis le divorce de ses parents et la nouvelle vie de son père, a décidé en effet d’entrer dans la cour des grands. Mais sera-t-elle à la hauteur du jeu proposé ?

«  Jake » Bryan Reardon. Simon Connolly est l’heureux père de deux enfants, Jake et Laney. Sa situation d’homme au foyer est pour le moins originale et Simon n'est pas toujours très à l’aise dans ce rôle. Mais, cahin-caha, la famille coule des jours paisibles… Jusqu’au matin où Doug Martin-Klein, un gamin insociable dont Jake est le seul copain, tire sur plusieurs camarades de classe avant de se donner la mort.  Les survivants et les blessés sont peu à peu évacués, mais Jake est introuvable. Et très vite soupçonné d’être le complice de Doug.  Commence alors pour Simon une véritable descente aux enfers. Comment une chose pareille a-t-elle pu arriver? Comment a-t-il pu ne rien entrevoir du drame qui se profilait? Jake est-il coupable? Où est-il passé?

« Fantazmë » Nilo Tackian. Janvier 2017. Dans une cave du XVIIIe arrondissement de Paris, un homme est retrouvé, battu à mort. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’affaire qui restera en suspens des années, se dit-il. Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt une rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable, un Fantazmë, un « spectre » en albanais, qui s’en prend à la pègre. Avec cette enquête troublante, Tomar Khan plonge dans des zones d’ombre où s’affronteront inévitablement son devoir de policier et ses sentiments d’être humain.

 

    

«  Missing Germany » Don Winslow. En Irak, Charles Sprague a sauvé la vie de Frank Decker. Aujourd’hui, l’heure est venue pour Frank de prouver sa reconnaissance : Kim, la superbe, la parfaite épouse de Charles, s’est volatilisée dans un luxueux centre commercial de Miami. La spécialité de Frank, c’est de retrouver les personnes disparues. Pour récupérer Kim, il sillonne l’Allemagne, où une bande de mafieux ukrainiens tient un florissant réseau de call-girls. Au fil de sa quête, sa loyauté envers Charles est mise à rude épreuve : son ami milliardaire ne fréquente pas seulement la jet-set, mais aussi des gangsters. Et Kim n’est pas forcément l’ange blond que l’on croyait. Il y a de la trahison dans l’air. Reste à savoir qui est le vrai traître…

«  Plus jamais seul » Caryl Férey. Premières vacances pour Mc Cash et sa fille, Alice. L’ex-flic borgne à l’humour grinçant – personnage à la fois désenchanté et désinvolte mais consciencieusement autodestructeur – en profite pour faire l’apprentissage tardif de la paternité.  Malgré sa bonne volonté, force est de constater qu’il a une approche très personnelle de cette responsabilité.  Pour ne rien arranger, l’ancien limier apprend le décès de son vieux pote Marco, avocat déglingué et navigateur émérite, heurté par un cargo en pleine mer.  Pour Mc Cash, l’erreur de navigation est inconcevable. Mais comment concilier activités familiales et enquête à risque sur la mort brutale de son ami?


«  Scalp » Cyril Herry. « Même si n’importe quel bout de terre ici-bas appartient toujours à quelqu’un, la forêt reste la forêt : pas celle des hommes, celle des mythes ; celle des rêves et des peurs. On aura toujours peur au fond des bois à la nuit venue, quoi qu’on dise. » Hans a neuf ans.Et sa vie va basculer deux fois en l’espace de soixante-douze heures : la première quand sa mère lui annonce que l’homme auprès de qui il a grandi n’est pas son père. La deuxième quand sa mère décide qu’il est temps pour lui de partir à la rencontre du vrai, de celui qui s'en est allé il y a dix ans, Alex, qui vit maintenant en pleine forêt, loin des hommes, à quelques centaines de kilomètres de là.

«  Derniers jours à Alep » Guillaume Ramezi. Mathias est un jeune cancérologue émérite. Cancérologue par vocation. Ce mal a emporté son père lorsqu’il était enfant. Seulement quand 25 ans plus tard, il voit apparaître le visage de son père sur une chaîne info, sa vie bascule. D’autant que l’homme est recherché pour terrorisme… Mathias se lance alors dans une traque hasardeuse pour retrouver son géniteur. Il ne peut se douter des dangers qui l’attendent. Il arrive au moment même où cette organisation s’apprête à semer la terreur sur l’Occident, à le mettre à ses pieds… Mathias aura-t-il le courage d’aller jusqu’au bout ? Saura-t-il affronter les secrets qu’il veut percer ?

 

Couverture       

« Les abysses du mal » Marc Charuel. Mon boulot : filmer le supplice des victimes avant de faire disparaître leur corps. Mon but : être le tueur le plus inventif. Parce que la mort est un spectacle, certains sont prêts à payer très cher pour y assister. Voyeurs protégés par un écran, tortionnaires par procuration…  C’est la face cachée du Net. Un monde parallèle qui happe ses proies au hasard et fournit des frissons à prix d’or.

«  Une femme que j'aimais » Armel Job. Chaque week-end, Claude, jeune homme au tempérament solitaire et à la vie un peu terne, rend visite à la seule personne qu'il aime rencontrer, sa tante Adrienne, qui habite une belle villa à la campagne. Adrienne a cinquante-cinq ans, elle est veuve, elle ne sort pratiquement jamais de chez elle. Mais sa douceur, sa beauté fascinent Claude, comme tous les hommes qui ont un jour croisé son regard. Un samedi, Adrienne évoque un secret qui depuis toujours pèse sur son coeur. Elle voudrait le confier à Claude, qui refuse de l'entendre. Quelques semaines plus tard, il la trouve gisant sur le carrelage de la villa, morte. Accident ? Meurtre ?... Alors, seulement, Claude se met en quête de la confidence qu'il n'avait pas voulu recevoir. Cette quête va le mener sur les traces du passé d'Adrienne, chaque rencontre lui suggérant une réponse que remet en question la suivante...

«  Offshore » Petros Markaris. Finie la crise ! La Grèce va mieux ! Hélas, il s’agit d’une fiction. Désormais la Grèce est aux mains d’un parti ni-de-droite-ni-de-gauche que dirigent de fringants quadragénaires, amis des patrons et des banquiers. Et l’argent coule à flots. Mais d’où vient l’argent ? Aux yeux du commissaire, tout ça est louche. Comme le triple assassinat d’un cadre supérieur de l’office du tourisme, d'un armateur, d’un journaliste à la retraite sur lequel il enquête. Et ces immigrés qui avouent leur crime avec un empressement suspect ? Seraient-ils des paravents dissimulant les vrais coupables ?
L’argent, Charitos n’en aura jamais. Avec sa manie de privilégier ses convictions aux dépens de la discipline, point d’avancement. Mais plus que monter dans la hiérarchie, nous dit Markaris, l’important c’est de ne pas descendre dans l’estime de ceux qu’on aime.  Et Adriani se déclare fière de son commissaire de mari !

«  Confession » Richard Mointanari. Lorsqu’on est flic trop longtemps dans la même ville, toutes les rues mènent à des souvenirs que l’on préférerait oublier. Chaque nouveau meurtre vous en rappelle un autre. L’obsession n’est jamais loin.
Pour Kevin Byrne, inspecteur des homicides à Philadelphie, le traumatisme originel a eu lieu en 1976. Encore adolescent dans le quartier défavorisé de Devil’s Pocket, il a été impliqué de près dans un meurtre jamais résolu. La fin de l’innocence pour Byrne.
Quarante ans plus tard, une affaire de meurtres en série le ramène à Devil’s Pocket, à ses amis d’alors, à ce passé qu’il a essayé, en vain, d’oublier. Bientôt, le voile va se lever sur des secrets, des mensonges et une vérité qu’il aurait peut-être mieux valu ne jamais connaître.

couverture    couverture 

«  Smoke»Dan Vyleta. « Si les particules toxiques qui proviennent d'un air vicié étaient perceptibles à la vue, nous les verrions peser en un épais nuage noir sur ces lieux. Mais si la peste morale qui les accompagne pouvait être rendue perceptible, quelle abominable révélation ! » Charles Dickens,Dombey et fils.  Angleterre, fin du XIXe siècle. À Londres s'entassent les classes laborieuses qui par tous les pores exsudent une infecte Fumée, preuve de leur noirceur intérieure et de leur infériorité. À la campagne vivent les aristocrates, d'une blancheur de lys et qui ne fument jamais, signe de leur vertu et de leur droit à gouverner. Dans un internat d'élite, Thomas et Charlie, seize ans, s'exercent sans relâche à dompter leurs instincts afin de ne pas fumer. Mais le doute les tenaille : comment se fait-il que l'un de leurs congénères, un vrai petit tyran, soit épargné par la marque du vice ? Avec l'aide de la ravissante et très prude Livia, ils enquêtent sur la nature réelle de la Fumée. Et découvrent que l'ordre établi est fondé sur une scandaleuse duperie.
Dès lors, une lutte à mort s'engage entre eux et la police politique. C'est la guerre de la passion contre la raison, du désir contre la bienséance, du droit contre l'injustice – même si leurs frontières sont souvent imprécises.

«  Ma ZAD » Jean Bernard Pouy. Camille Destroit, quadra, responsable des achats du rayon frais à l'hyper de Cassel, est interpellé lors de l'évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes. À sa sortie de GAV, le hangar où il stockait des objets de récup destinés à ses potes zadistes n'est plus qu'un tas de ruines fumantes, son employeur le licencie, sa copine le quitte... et il se fait tabasser par des crânes rasés. Difficile d'avoir pire karma et de ne pas être tenté de se radicaliser!  Heureusement, la jeune Claire est là qui, avec quelques compagnons de lutte, égaye le quotidien de Camille et lui redonne petit à petit l'envie de lutter contre cette famille de potentats locaux, ennemis désignés des zadistes, les Valter.

« Ça ne coûtera rien de demander » Sara Lövestam. « Si la police ne peut rien pour vous, n'hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers. Ça y est, l'autoproclamé « détective » Kouplan, immigré iranien à Stockholm, n'a plus un rond. Il en est réduit à collecter des cannettes vides pour les revendre contre quelques pièces.
En fouillant dans les poubelles du quartier huppé de Lidingö, il croise le chemin de Jenny Svärd, conseillère municipale aux dents longues, dont il surprend la conversation : Jenny vient de se faire escroquer par son amante, qui a disparu dans la nature avec deux cent mille couronnes. Puisque ça ne coûte rien de demander, Kouplan saute sur l'occasion pour lui proposer ses services d'enquêteur...

     

 

« La sorcière » Camilla Läckberg. Une fillette de quatre ans disparaît de la ferme isolée de ses parents. Après une longue battue, Nea est retrouvée nue sous un tronc d’arbre dans la forêt, assassinée. Fait troublant : la fillette se trouvait à l’endroit où, trente ans plus tôt, avait été découvert le corps sans vie de la petite Stella, une fillette du même âge qui habitait la même ferme. À l’époque, deux ado­lescentes, Marie et Helen, avaient été condamnées pour le meurtre : elles avaient avoué avant de se rétracter. Désormais mariée à un militaire autoritaire et psychopathe, Helen mène une vie recluse, non loin de la ferme, dans l’ombre des crimes passés. La belle Marie, quant à elle, est devenue une star du cinéma à Hollywood ; pour la première fois depuis la tragé­die, elle vient de revenir à Fjällbacka pour un tournage. Cette coïncidence et les similitudes entre les deux affaires sont trop importantes pour que Patrik Hedström et son équipe puissent les ignorer, mais ils sont encore loin de se douter des répercus­sions désastreuses que va avoir leur enquête sur la petite loca­lité. De son côté, Erica Falck écrit un livre sur l’affaire Stella. Une découverte la trouble : juste avant son suicide, le policier responsable de l’enquête à l’époque s’était mis à douter de la culpabilité des deux adolescentes. Pourquoi ?
Dans ce dixième volet, le plus ample et peut-être le plus abouti de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg est au sommet de son art.

«  On la trouvait plutôt joli » Michel Bussi. Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits... Un suspense renversant et bouleversant. « – Qu'est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
– Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l‘essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l'un d'eux, l'un d'eux peut-être, échappe au sortilège.
Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
– Qui l'a lancé, ce sortilège ?
– Vous. Moi. La terre entière. Personne n'est innocent dans cette affaire. »

«  La griffe du diable» Lara Dearman.
Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d'enfance avec sa mère, à Guernesey, ou elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort. Quand le cadavre d'une jeune femme s'échoue sur une plage, la journaliste mène sa propre enquête et exhume plusieurs morts similaires qui s'étendent sur une cinquantaine d'années. Plus troublant encore, toutes les victimes avaient sur le bras des marques semblables à un symbole gravé sur un rocher de l'île : les « griffes du diable », dont la légende veut qu'elles aient été laissées par Satan lui-même...

«  Sous son toit » Nicole Neubauer. Il a du sang sur les mains. Il ne se souvient de rien. 
Quand l'avocate Rose Benninghoff est retrouvée morte dans son appartement à Munich, la gorge tranchée, le commissaire Waechter semble tenir le coupable idéal : Oliver Baptiste Junior. Le garçon de quatorze ans était tapi dans le sous-sol de l'immeuble, les mains couvertes de sang. Manifestement battu par son père, un homme que la victime avait fréquenté, Oliver prétend n'avoir aucun souvenir de la soirée qui a précédé le crime.
Par ce rude hiver, le plus froid depuis des années, le commissaire Waechter et son équipe organisent une redoutable chasse à l'homme pour démasquer le meurtrier. Mais le mystère qui entoure Rose, secrète et insaisissable, les ralentit autant que la neige qui recouvre la ville...

    http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/RL/P3/9782221200124.jpg  

 

« Entre deux mondes » Olivier Norek.  Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. 

«  Demain c'est loin » Jacky Schwartzmann. « J’avais un nom de juif et une tête d’Arabe mais en fait j’étais normal. » Voici François Feldman, originaire de la cité des Buers à Lyon, plus tout à fait un gars des quartiers mais n’ayant jamais réussi non plus à se faire adopter des Lyonnais de souche, dont il ne partage ni les valeurs ni le compte épargne. Il est entre deux mondes, et ça le rend philosophe. Juliane, elle, c’est sa banquière. BCBG, rigide et totalement dénuée de sens de l’humour, lassée de renflouer le compte de François à coups de prêt. « Entre elle et moi, de sales petites bestioles ne cessaient de se reproduire et de pourrir notre relation, ces sales petites bêtes contre lesquelles nous ne sommes pas tous égaux : les agios. » Mais le rapport de force va s’inverser quand, un soir, François lui sauve la mise, un peu malgré lui, suite à un terrible accident. Et la banquière coincée flanquée du faux rebeu des cités de se retrouver dans une improbable cavale, à fuir à la fois la police et un caïd de banlieue qui a posé un contrat sur leurs têtes. Pour survivre, ils vont devoir laisser leurs préjugés au bord de la route, faire front commun. Et c’est loin d’être gagné.

«  Le tueur au miroir » Fabio M.Mitchelli. Fasciné par leurs tatouages, il les appâte avec son appareil photo, fige leurs désirs de starlettes sur du papier glacé, puis les tue et s'empare de ce qu'il convoite. Le lendemain, on retrouve le corps de ces jeunes femmes sur les berges du Saint-Laurent, le pubis orné d'éclats de miroir et un morceau de peau découpé. Pour piéger celui qu'à Montréal on appelle déjà « le tueur au miroir », il faut des flics borderline : Louise Beaulieu, qui se fiche des limites et des règles, et Carrie Callan, qui, sous son air bien sage, est un vrai pitbull. Des photographies à clé, un secret de famille, des messages cryptés... Le passé rattrape Louise. Désorientée, elle ment et triche. Et Carrie soupçonne l'impensable : des liens entre l'enquêtrice québécoise et Singleton, le redoutable tueur en série qu'elles ont traqué ensemble un an auparavant.

«  Love Murder » Saul Black. Une nymphe à la beauté inquiétante, Katherine Glass, patiente dans le couloir de la mort pour avoir torturé puis assassiné une dizaine de femmes. Mais son partenaire dans le crime, l'Homme au masque, court toujours... Et six ans après les meurtres, il recommence à tuer. Valerie Hart, l'inspectrice à qui l'on doit l'arrestation de Katherine, est décidée à enfin clore le chapitre. Pour parvenir à ses fins, elle est même prête à rendre visite à la vénéneuse détenue – cette femme qui éveille en elle des pulsions dangereuses et semble lire dans l'intimité de son couple.
Avec cette nouvelle enquête de Valerie Hart, intrépide femme flic et fumeuse impénitente, Saul Black renouvelle son tour de force : emporter le lecteur dans une course-poursuite qui mêle humour, intelligence, suspense et tourments de l'âme.

  La fille du bourreau et le moine noir 

« le diable au ciel » Laurent Obertone. Le 24 mars 2015, un enquêteur du BEA doit comprendre ce qui s'est passé lors du vol 9525 de la Germanwings en partance de Barcelone et à destination de Düsseldorf. Après avoir entamé une descente non autorisée, l'Airbus allemand ne répond plus au contrôle aérien, plonge sous les nuages et se pulvérise contre les Alpes sur un angle sévère, au bout d'une trajectoire tendue, à très haute vitesse. L'absorption du choc par l'avion et ses occupants a été maximale. Une force cinétique d'un milliard de joules. Nul n'a survécu. Dans un roman oppressant comme la carlingue d'un appareil plongeant vers la mort, l'enquêteur part à la découverte de la personnalité complexe de l'homme passé sous les radars des psychiatres allemands et qui a précipité cent-quarante-neuf innocents dans une chute verticale de dix kilomètres. Il retranscrit les minutes du drame et établit le déroulé exact des faits, du début du vol jusqu'à l'impact de l'avion qui vient de devenir le centre du monde.

«  La soif » Jo Nesbo. Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un célèbre site de rencontres. Les violentes marques de morsures trouvées sur le cadavre ne laissent pas de doute : il ne s’agit pas d’un simple fait divers comme tant d’autres, d’un tête-à-tête qui aurait mal tourné avec un maniaque arpentant le Web. C’est un prédateur particulièrement féroce qui a sévi, assoiffé de sang humain. Lorsqu’un deuxième corps est découvert, mutilé selon la même mise en scène macabre, il semble clair qu’un seul homme peut mettre un terme aux agissements du tueur… Mais Harry Hole est réticent à l’idée de s’occuper de cette affaire. Désormais instructeur à l'École de police, apparemment libéré de ses démons et heureux avec son épouse, il s’est promis de ne plus mettre les siens en danger. Malgré tout, un doute s’immisce en lui : ces meurtres pourraient être liés à l’unique enquête non résolue de sa carrière. Il comprend que le destin le place de nouveau face à un dilemme : mener une vie paisible et tirer un trait définitif sur son passé d’enquêteur, ou arrêter enfin le criminel qui lui a jadis échappé et qui continue de le hanter.

« la fille du bourreau et le moine noir » Olivier Potzsch.Schongau, 1660 : le curé de LorenzKirche a été empoisonné. Il utilise ses dernières forces pour dessiner un symbole qui mène à la très ancienne tombe d'un Templier. Le bourreau Jakob Kuisl, sa fille Magdalena et le médecin Simon vont-ils découvrir le mythique trésor de cet Ordre ?

« Urgence absolue » Christian Jacq. La Machine règne sur le monde. Créée par les humains eux-mêmes, elle les contrôle dans tous les domaines. Qui la dirige ? personne.
Elle s’autoalimente, réduisant, au nom du progrès, tous les espaces de liberté.
Spirale infernale de l’intelligence artificielle. Seule une poignée d’alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d’Égypte, ont osé l’affronter. La Machine les a éliminés les uns après les autres.
Tous, sauf un : John Patmos, le gardien d’un temple perdu dans une oasis égyptienne qui, sous la menace, a pris la fuite. Unique soldat d’une armée réduite à lui-même, Patmos est le seul, avec ses pouvoirs de chaman, à pouvoir terrasser la Machine. Pour le journaliste écossais Bruce Reuchlin, une urgence absolue : retrouver celui qui représente le dernier espoir de l’humanité.

 

     

 

«Millenium 5 » David Lagercrantz. Lisbeth Salander purge une courte peine à la prison des femmes de Flodberga et fait tout ce qu’elle peut pour éviter les conflits avec les autres détenues. Quand elle prend la défense d’une jeune Bengladaise, elle est immédiatement défiée par Benito, la meneuse de la prison. Holger Palmgren rend visite à Lisbeth et lui raconte qu’il a reçu des documents portant sur les abus commis par les autorités qu’elle a subis pendant son enfance. Lisbeth demande à Mikael Blomkvist de l’aider pour en savoir plus. Des indices les mènent sur les traces d’un certain Leo Mannheimer, associé de la société de gestion Alfred Ögren. Comment le passé d’un jeune homme de bonne famille, issu des circuits de la finance, peut-il être lié à celui de Lisbeth ? Et comment Lisbeth va-t-elle faire face aux intimidations de plus en plus menaçantes de Benito et de sa bande.
Dans
La fille qui rendait coup pour coup, David Lagercrantz tisse une trame haletante sur l’abus de pouvoir, sur les zones d’ombres de l’enfance de Lisbeth qui continuent de la hanter.

« Le zoo » Gin Philips. Lincoln est un gentil petit garçon. Du haut de ses quatre ans, il est d'un naturel curieux, intelligent et bien élevé. Il obéit toujours à sa mère et il connaît les règles. « Aujourd'hui, les règles ont changé. Aujourd'hui, les règles sont les suivantes : on se cache et on ne laisse pas l'homme avec le pistolet nous retrouver. » Quand une journée ordinaire au zoo tourne au cauchemar, Joan se retrouve piégée avec son fils dans un cercle infernal. Elle devra trouver la force de se battre, s'armer de courage et protéger Lincoln à tout prix - jusqu'à franchir la ligne ténue entre le bien et le mal, entre l'humanité et l'instinct animal. C'est une ligne qu'aucun de nous n'imaginerait avoir à franchir un jour. Mais parfois, de nouvelles règles s'imposent.

«  Retour à Duncan's creek » Nicolas Zeimet. « Le temps est une pourriture. Il vous prend tout, la jeunesse, l’innocence, l’insouciance, l’espoir. Tout ce qu’il vous laisse, ce sont les souvenirs. » Après un appel de Sam Baldwin, son amie d'enfance, Jake Dickinson se voit contraint de retourner à Duncan’s Creek, le petit village de l’Utah où ils ont grandi. C’est là que vit Ben McCombs, leur vieux copain qu’ils n’ont pas revu depuis plus de vingt ans. Les trois adolescents, alors unis par une amitié indéfectible, se sont séparés dans des circonstances dramatiques au début des années quatre-vingt-dix. Depuis, ils ont enterré le passé et tenté de se reconstruire. Mais de Los Angeles aux montagnes de l’Utah, à travers les étendues brûlantes de l’Ouest américain, leurs retrouvailles risquent de faire basculer l’équilibre fragile de leurs vies.

«  Comme des rats morts » Benedek Totth. Ils fréquentent le même lycée et partagent les mêmes passions : la natation, le sexe, la drogue, les jeux vidéo… Quand ils ne sont pas à la piscine en train de s'entraîner, ils picolent, fument joint sur joint, jouent à GTA, matent des pornos et cherchent à se faire sucer par les filles. Le problème des ados, c'est que ça s'emmerde vite, et des ados qui s'emmerdent, c'est jamais très loin de faire une connerie. C'est ce qui s'est passé ce soir-là. Ils avaient coché toutes les cases : une voiture « empruntée », l'aiguille dans le rouge au compteur, les pupilles bien dilatées. Résultat : un mort. À partir de là, tout s'enchaîne.

 

    Redemption road  LA CHANCE DU PERDANT

 

«  Mémoire secret d'un valet de coeur »Brigitte Aubert. Crimes Belle Époque, médailles miraculeuses et travestis : une équation gagnante. Paris, 1910. La ravissante Dédée, née André vingt ans plus tôt, officie dans le très huppé et fort discret hôtel Sélignac, claque pour messieurs qui apprécient les travestis. Tout roule pour ces " dames ", à l'abri des violences du monde extérieur grâce à des protections en haut lieu, jusqu'au jour où l'on découvre l'une d'elles la gorge tranchée, émasculée. Seul indice : une médaille miraculeuse plantée dans son corps.

« Le beau mystère » Louise Penny.Au coeur d’une forêt sauvage du Québec, à l’écart de la civilisation, vit une communauté religieuse que l’on croyait depuis longtemps disparue : les gilbertins. Ironiquement, la communauté qui a fait voeu de silence est devenue mondialement célèbre en produisant, quelques mois auparavant, un disque de chants grégoriens. Ce succès inattendu a bouleversé le quotidien des moines qui ont dû soudain faire face à l’afflux des touristes et des journalistes. Mais, à l’exception des membres de la congrégation, aucun autre être vivant n’a été admis dans l’enceinte de l’abbaye. Du moins jusqu’à ce que l’inspecteur-chef Gamache et son adjoint Beauvoir se présentent un après-midi devant le portail de l’imposante bâtisse. Leur billet d’entrée : un mort. Et pas n’importe lequel : l’homme retrouvé dans un jardin du monastère, le crâne fracassé, n’est autre que le chef de choeur et principal artisan du succès discographique des gilbertins.

«  Rédemption road » John Hart.maginez  :
Un garçon, une arme à la main, attend l’homme qui a tué sa mère.
Une inspectrice de police perturbée affronte son passé à la suite d’une fusillade meurtrière. Après treize ans de prison, celui qui fut un bon flic se retrouve libre tandis que, dans la forêt profonde, sur l’autel d’une église abandonnée, un corps refroidit enveloppé dans un drap blanc…

«  La chance du perdant » Christophe Guillaumot. Renato Donatelli, dit le Kanak, a quitté la Nouvelle Calédonie il y a des années pour le SRPJ de Toulouse. Un mètre quatre-vingt-dix-neuf, tout en muscles et gentillesse, ce gardien de la paix donne du « gros chameau » à ceux qu’il aime et des « gifles amicales » à ceux qui lui barrent le chemin. Il vient d’être mis au placard à la section des courses et jeux en compagnie du jeune lieutenant Cussac, mais tous deux prennent très à coeur leurs nouvelles missions. La mort d’un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des accros aux jeux d’argent.

 

 

 

  couverture    Quand sort la recluse

 

 

 

« La dernière licorne » Tobby Rolland Turquie, marché d'Igdir. Aman, la fillette kurde dont la famille est gardienne millénaire du mystère de l'Ararat, n'aurait pas dû accepter cette licorne en bois... Elle savait que c'était interdit. Melbourne, Parlement mondial de s religions. Un rapport secret est alarmant : les glaces du mont Ararat fondent inexorablement. L'« anomalie d'Ararat », cette forme détectée au cœur du glacier, est-elle « la » preuve que l'arche de Noé s'y est échouée comme le racontent la Torah, la Bible et le Coran ? Arménie, Etchmiadzine. Quatorze mercenaires font irruption dans la cathédrale pour s'emparer d'une relique inestimable : un fragment de l'arche. Leur but : ne laisser aucun témoin. C'est le déclenchement d'une vague de meurtres aux quatre coins du monde.Vatican, enfer de la Bibliothèque apostolique. Zak Ikabi, ethnologue et aventurier, a moins de trois minutes pour photographier l'original du sulfureux Livre d'Enoch. Quel secret, dont dépend l'avenir de toutes les religions, relie les mythes de l'arche, du Déluge et des licornes ? Université de Toulouse-Le Mirail, laboratoire du DIRS. La glaciologue Cécile Serval se trouve nez à nez avec Zak, venu lui dérober son rapport secret. C'est le début d'une course qui nous emporte de l'Arménie au Vatican, du Nakhitchevan à Hong Kong... Pour s'achever sur les flancs de l'Ararat...

« En son absence » Armel Job. Mars 2005. Il fait très beau ce matin-là dans le petit village de Montange, au coeur des Ardennes belges. Comme un air de printemps en avance. Bénédicte, quinze ans, revient même sur ses pas pour changer sa doudoune d'hiver contre une veste légère. Un jour plus froid, sans doute aurait-elle marché plus vite pour aller attraper le bus qui, chaque matin, la conduit au lycée dans la ville voisine. Là, non, elle s'attarde, prend le chemin des écoliers... Bénédicte ne montera jamais dans le bus. Ou est-elle passée ? Que lui est-il arrivé ?
Commencent quatre jours d'une insupportable angoisse. En son absence, le paisible univers du village s'eff ondre. Les parents s'accablent de reproches, les soupçons volent de maison en maison, on ment, on dissimule. Depuis si longtemps, il ne se passait rien à Montange. Le malheur attise les passions les plus nobles, mais aussi les plus basses.

«  Cobb tourne mal » Mike McCrary. Remo Cobb est l’avocat de ceux qui ont commis le casse du siècle : 3,2 millions disparus en 2 minutes 11 secondes. Et seize morts. Sans trop de scrupules, Remo décide de perdre son procès pour envoyer ses clients derrière les barreaux et garder le magot. Il comptait bien sur les talents de la partie adverse pour que les types restent en taule, mais les voilà lâchés en pleine nature quelques années plus tard avec une seule envie : se venger et récupérer leur fric. Remo sait qu’il va mourir. Sauf si…

«  Quand sort la recluse » Fred Vargas. «- Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais
dans quelles brumes avez-vous perdu la vue?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse?»

 

 De l'autre côté de la nuit  Couverturecouverture 

 

 

« De l'autre coté de la nuit »Sarah Hilary. Dans un lotissement de la banlieue de Londres, on retrouve les corps de deux jeunes garçons, enfermés dans un bunker, sous le jardin d’une des maisons. Leur identité reste un mystère mais leur mort remonte à cinq ans. Une enquête terriblement difficile pour Marnie Rome et son fidèle sergent Noah Jake. D’autant que deux nouveaux enfants disparaissent…

«  Avant de la retrouver » Michael Kardos. Tout le monde dans la paisible ville de Silver Bay croit connaître l'histoire : un dimanche soir de septembre 1991, Ramsey Miller organise une fête entre voisins, durant laquelle il tue sa femme et sa fille âgée de trois ans, puis disparaît. Mais tout le monde se trompe. La fillette n'est pas morte. En 2006, bientôt âgée de dix-huit ans, elle est fatiguée de vivre dans le secret. Sous le nom de Melanie Denison, elle a fait partie durant quinze ans du programme de protection des témoins, dans une petite bourgade de Virginie-Occidentale. Sans avoir jamais eu le droit de voyager, de prendre des cours de danse, ni même de se connecter à Internet. Des précautions qui doivent être prises à tout instant, car Ramsey Miller n'a jamais été arrêté et chercherait toujours sa fille. En dépit des règles drastiques qui lui sont imposées, Melanie a entamé une relation avec un jeune professeur de lycée, elle est enceinte de dix semaines. Et elle refuse que son enfant vive prisonnier tout comme elle. Défiant ses tuteurs et prenant les choses en main, Melanie retourne à Silver Bay dans l'espoir de réussir là où les autorités ont toujours échoué : retrouver son père. Avant que lui-même ne la retrouve.

« Les survivants » Ingar Johnsrud. Le commissaire Fredrik Beier et son ancienne collègue, Kafa Iqbal, en froid depuis l'affaire Solro, doivent enquêter sur le meurtre d'un homme censé avoir disparu des années plus tôt. Sur le lieu du crime, Kafa retrouve une photo abîmée au dos de laquelle est inscrit, en russe Kalypso. Au même moment, dans les égouts de la ville d'Oslo, des rats se délectent d'un autre cadavre.
Une tragédie lie les deux victimes, mais pour la comprendre, il faut remonter jusqu'à une opération secrète aux conséquences désastreuses, datant de l'Union soviétique...

«  Quelques heures à tuer » Heidi Pitlor. Quand Hannah a rencontré Lovell, elle sortait d’une rupture difficile et cherchait juste “quelqu’un de bien”. Lui n’avait pas l’intention de passer à côté de la femme de sa vie. Dix-neuf ans plus tard, mariés et installés dans une banlieue résidentielle de Boston, ils sont presque devenus l’un pour l’autre des étrangers.
Au lendemain d’une dispute, Hannah décide de bousculer sa routine domestique. Ayant quelques heures devant elle, elle prend sa voiture et part “à l’aventure”. Sur la plage où elle s’arrête, un homme l’accoste et engage la conversation. Il l’inquiète autant qu’il la trouble. Depuis combien de temps n’a-t-elle pas ressenti cela ? À la nuit tombée, Hannah n’est pas rentrée. Puis les jours passent. Sans nouvelles. Et l’anxiété grandit. Essayant de faire bonne figure vis-à-vis des enfants, Lovell est contraint pour la première fois d’examiner la trajectoire de leur couple. Et tandis qu’il cherche à savoir ce qui a pu arriver à sa femme, nous sont révélés, à travers les yeux d’Hannah, les événements de la journée.

Tu tueras l'ange  Playground   



«  Tu Tueras l'ange » Sandrone Dazieri. La mort rôde, aussi belle que fatale. Serez-vous sa prochaine victime ? Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte : tous les passagers de la classe affaires sont morts. Si les premiers indices orientent l’enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d’acier et âme fragile, a de sérieux doutes. Pour elle, seul Dante Torre, l’« Homme du Silo », est capable d’y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes. Très vite, ils découvrent que ce massacre n’est que l’énième épisode d’une longue série de carnages, sur laquelle plane l’ombre d’une mystérieuse figure féminine.

« Playground » Lars Kepler. Lors d’une mission de l’Otan dans le Nord du Kosovo, le lieutenant Jasmine Pascal-Anderson est grièvement blessée. Son coeur s’arrête pendant près de quarante secondes avant que les médecins ne parviennent à la réanimer. À son réveil, elle est persuadée d’avoir vu l’antichambre de la mort – une étrange ville portuaire évoquant la Chine ancestrale. Un monde sans foi ni loi sur lequel un gang fait régner la terreur pour s’emparer des “visas” des nouveaux arrivants, seuls viatiques permettant d’espérer un retour à la vie. Des années plus tard, quand son fils de cinq ans doit subir une opération délicate nécessitant un arrêt cardiaque, Jasmine sait que le petit garçon n’en réchappera pas s’il se rend tout seul dans l’au-delà. Une solution radicale s’impose : provoquer chez elle un coma artificiel et l’accompagner de l’autre côté. Mais une fois réunis dans la salle d’attente entre vie et mort, mère et fils vont devoir affronter de terribles mercenaires sur le playground – véritable théâtre des horreurs.

«  Conspiration » Giacometti/Ravenne. De la France aux États-Unis, Marcas, mis sur la touche par sa hiérarchie, va devoir retrouver un secret qui hante l’histoire de France et dont la possession peut détruire les démocraties occidentales. Deux siècles plus tôt, en pleine Révolution française, l’inspecteur Ferragus – présent dans les Illuminati – est entraîné dans une implacable course contre la montre pour démasquer le groupe occulte qui veut s’emparer du même secret. Au cœur de ce secret, le pouvoir absolu.

«  Ecran noir » Pekka Hiltunen. Des comptes You Tube sont piratés pour poster d'étranges vidéos, totalement noires et silencieuses. D'autres suivent, montrant des personnages immobilisées au sol se faire lyncher à coups de pieds. Les images sont d'autant plus dérangeantes qu'elles font preuve d'un sens esthétique macabre. Peu après, les corps sont retrouvés en différents endroits de Londres, et il apparaît très vite que certaines victimes sont des homosexuelles. Deux jeunes Finlandaises se penchent alors avec l'aide d'un groupe clandestin sur ces dossiers.





couverture Whiskey Tango Foxtrot La Fille de la peur

«L’homme qui haïssait le bien » Sébastien Bohler. Le crime était une maladie. On a découvert le traitement. Qu'y a-t-il dans la tête de Franck Corsa, le psychopathe le plus dangereux de France ? Pour la première fois, grâce aux progrès fulgurants de l'imagerie cérébrale, quelques scientifiques peuvent le savoir. Ils proposent alors un marché au prisonnier : effacer les causes du mal dans son cerveau par une opération chirurgicale jamais tentée à ce jour. Lorsque Corsa se réveille, il n'est plus le même homme. Bonté, compassion, douleur : toute une gamme de sentiments humains lui est brusquement révélée. Seul problème : être un homme bon ne faisait pas partie de ses plans.

« Whiskey Tango Foxtrot » David Shafer. Le Comité, réseau international d’industriels et de magnats des médias, s’apprête à privatiser les données du monde entier. Une organisation utopiste souterraine, Dear Diary, tente de contrer ces sombres desseins. Dans cette bataille secrète débarque un trio improbable : Leila, travailleuse humanitaire chargée par une ONG en mal d’idées de sponsoriser des projets féministes au Pakistan ; Leo, rentier dysfonctionnel doublé d’un jean-foutre, fumeur de joints et bizarrement doué pour le job d’assistant maternel ; et Mark Deveraux, gourou bidon en développement personnel, juste assez lucide pour ne pas gober lui-même les formules creuses qu’il enfile comme des perles dans ses publications pour gogos. Si demain les hommes ont encore droit à une vie privée, c’est peut-être à eux qu’ils le devront…
Thriller pop parano dans l’esprit de William Gibson et de Chuck Palahniuk,
Whiskey Tango Foxtrot habille de loufoquerie déjantée, d’humour noir et de poésie une réflexion sur les big data et la privatisation en marche de nos vies.

« La fille de la peur » Alex Berg. Entre roman policier et secrets de famille, le roman d'Alex Berg décrit la complexité de ces destins d’exilés (ici, celui très actuel d'une petite Syrienne) où les familles sont brisées et le passé souvent enfoui sous les décombres de l’Histoire.

« Hotel du grand cerf » Franz Bartelt. À Reugny, petit village au cœur des Ardennes, plane depuis cinquante ans le secret de la mort de Rosa Gulingen. La star mondiale de cinéma avait été découverte noyée dans la baignoire de sa chambre à l’Hôtel du Grand Cerf, qui accueillait l’équipe de son prochain film ; du bout des lèvres la police avait conclu à une mort accidentelle. Quand Nicolas Tèque, journaliste parisien désœuvré, décide de remonter le temps pour faire la lumière sur cette affaire, c’est bien logiquement à l’Hôtel du Grand Cerf qu’il pose ses valises. Le combat de l'ombre

« Selfies » Jussi Adler Olsen : Elles touchent les aides sociales et ne rêvent que d’une chose : devenir des stars de reality-show. Sans imaginer un instant qu’elles sont la cible d’une personne gravement déséquilibrée dont le but est de les éliminer une par une. L’inimitable trio formé par le cynique inspecteur Carl Mørck et ses fidèles assistants Assad et Rose doit réagir vite s’il ne veut pas voir le Département V, accusé de ne pas être assez rentable, mettre la clé sous la porte. À condition que Rose, plus indispensable que jamais, ne se laisse pas assaillir par les fantômes de son propre passé...

« Le combat de l'ombre » Walter Lucius. La nuit où la journaliste Farah Hafez avait vu le petit garçon arriver aux urgences sur un brancard, aussitôt elle l’a su : il était bacha bazi, un « garçon-jouet », livré à de riches Afghans selon une coutume de son pays natal. En menant l’enquête sur les responsables de ce crime atroce, Farah découvre l’existence d’un lien obscur entre le ministre des Affaires économiques néerlandais et le puissant fondateur de l’entreprise énergétique russe, AtlasNet. Avec le soutien de son patron, Farah lance une opération clandestine et part sur les traces de ce dernier en Russie. Mais l’oligarque est dangereux et bien informé, et Farah est obligée de s’enfuir jusqu’en Indonésie pour tenter de mettre ses pratiques criminelles en lumière. De Moscou à Djakarta, en passant par Amsterdam, le combat de l’ombre, du terrorisme et de la corruption ne fait que commencer .

« Au scalpel » Sam Millar. Karl Kane, l’irréductible privé de Belfast, est confronté à Walter Arnold, l’homme qui a brutalement assassiné sa mère sous ses yeux, quand il était enfant, avant de le laisser pour mort à côté du cadavre. Quand une très jeune fille disparaît après l’incendie suspect de la maison familiale, Kane le soupçonne aussitôt. De fait, Arnold, inexplicablement libéré après de nombreuses années en prison, séquestre l’adolescente ainsi que Tara, une proie moins innocente qu’il y paraît : elle s’est échappée de Blackmore, une institution pour jeunes personnes « à problèmes », après avoir trucidé l’aumônier, un vrai porc, avec des aiguilles à tricoter (viser les yeux !). Walter Arnold travaille à la terreur, au scalpel et à la violence démente. L’ultime combat entre les deux hommes se révélera sauvage et impitoyable. Sans concession mais éclairé par un humour grinçant, Au scalpel est le plus noir et le meilleur roman de la série.

« La vérité du petit juge » Mimmo Gangemi. Le corps de Marco Morello, fils d’un caïd de la ’Ndrangheta, vient d’être découvert « ligoté comme un capocollo, la tête en bas » dans une fosse, en plein maquis. En clair, saucissonné avec du fil de fer et pendu par les pieds : que signifie cette mise en scène troublante ? Tout désigne une vendetta entre familles rivales. Et personne ne voulant perdre de temps avec ces gens-là, on confie l’enquête au « petit juge » Alberto Lenzi, sa réputation de flemmard le destinant aux cas sans intérêt ni relief. Or malgré les apparences, Lenzi est consciencieux, intuitif et têtu. Peu convaincu par la piste mafieuse, il s’adresse à don Mico Rota, le vieux « parrain » roublard qui règne sur la région et sait tout sur tout. Conforté dans son hypothèse, Lenzi n’est cependant pas plus avancé. Et moins encore lorsqu’un deuxième meurtre change la donne : celui d'un flic, soupçonné de longue date de corruption et de collusion avec le crime organisé.


La descente L'Informateur par Grisham

" Kaboul Express" Cédric Bannel. Il a tout prévu, tout calculé. Ça ne peut pas rater. Zwak, afghan, dix-sept ans et l'air d'en avoir treize, un QI de 160, et la rage au coeur depuis que son père a été une « victime collatérale » des Occidentaux. Devant son ordinateur, il a programmé un jeu d'un genre nouveau. Un jeu pour de vrai, avec la France en ligne de mire. Et là-bas, en Syrie, quelqu'un a entendu son appel... De Kaboul au désert de la mort, des villes syriennes occupées par les fanatiques de l'État islamique à la Turquie et la Roumanie, la commissaire de la DGSI Nicole Laguna et le qomaandaan Kandar, chef de la Crim de Kaboul, traquent Zwak et ses complices.
Contre ceux qui veulent commettre l'indicible, le temps est compté.

« La descente » Tim Johnston. Elle s’appelait Caitlin. Elle avait dix-huit ans quand elle a disparu.
Le ciel est d’un bleu pâle, quelques nuages blancs glissent sur les sommets. Une beauté à couper le souffle. Une véritable carte postale. Les Rocheuses ont envoûté les Courtland, qui y passent leurs vacances d’été tant attendues. Un matin, Caitlin et son jeune frère, Sean, partent pour un jogging sur les petites routes bordées de sapins. Sean sera le seul à en revenir.La famille bascule dans le cauchemar. Entraîné dans un tourbillon d’effroi et de culpabilité, le père de Caitlin s’installe dans la région pour aider les enquêteurs. Mais les semaines deviennent des mois et Caitlin reste introuvable.

« Les nouveaux caïds » Frédéric Ploquin. Les Nouveaux caïds est une plongée au coeur de cette génération implosive qui se livre à d'insensées courses poursuites meurtrières sur autoroute en pleine nuit, une immersion totale dans le vivier des braqueurs et des dealers, des légendes et des figures montantes, des parrains et des " petites mains ".

" L'informateur" John Griham: Nous voulons tous que nos juges soient honnêtes et sages. C’est la première de nos attentes. Leur intégrité, leur impartialité sont les fondements de notre système judiciaire. Mais que se passe-t-il quand un juge ne respecte pas la loi, quand il se laisse corrompre ? C’est rare, mais cela arrive.
Lacy Stoltz travaille pour le Bureau de l’inspection judiciaire. Avocate, sa mission consiste à mener l’enquête quand on lui rapporte des manquements à l’éthique. Après neuf ans dans ce service, elle sait que la plupart des écarts de conduite sont dus à l’incompétence, pas à la corruption.
Mais parfois de véritables affaires de corruption arrivent sur son bureau. Un avocat, anciennement radié du barreau, reprend du service sous une nouvelle identité. Il prétend qu’une magistrate de l’État de Floride a détourné plus d’argent que tous les juges véreux réunis ceux du pays tout entier, toute époque confondue.

Un monde meilleur - Marcus Sakey - Folio policier

«Les brillants, en lettres de feu » Marcus Sakey. En parution simultané le tome 2, un monde meilleur en folio policier. Durant trente années, l’humanité a tenté de régler le problème des Brillants, ce pourcentage de la population né avec des dons hors du commun. Durant trente années, nous avons tout fait pour éviter une guerre civile dévastatrice. Et nous avons échoué. La Maison-Blanche est un tas de ruines fumantes. Madison Square Garden a été transformé en camp d’internement. Dans le Wyoming, une milice composée de milliers d’hommes armés est en marche vers une bataille apocalyptique. Nick Cooper a passé sa vie à se battre pour ses enfants et son pays. Maintenant, alors que le monde chancelle au bord du précipice, il doit risquer tout ce qu’il aime pour affronter son vieil ennemi, un terroriste brillant aveuglé par ses idéaux au point de vouloir sacrifier l’avenir de l’humanité pour les atteindre. Final explosif de la trilogie Les Brillants, qui voit les personnages des volumes précédents poussés au-delà de leurs limites physiques et morales, En lettres de feudéploie sans retenue les logiques de guerre – militaire, psychologique, politique, médiatique – dont la société contemporaine est le creuset infernal.

« Haute voltige »Ingrid Astier. «Combien d'apocalypses peut-on porter en soi?» Aux abords de Paris, le convoi d'un riche Saoudien file dans la nuit. Survient une attaque sans précédent, digne des plus belles équipes. «Du grand albatros» pour le commandant Suarez et ses hommes de la brigade de répression du banditisme, stupéfaits par l'envergure de l'affaire. De quoi les détourner un temps de leur obsession du Gecko – une légende vivante qui se promène sur les toits de Paris, l'or aux doigts, comme si c'était chez lui, du dôme de l'Institut de France à l'église Saint-Eustache... Derrière l'attaque sanglante, quel cerveau se cache? Le butin le plus précieux du convoi n'est pourtant ni l'argent ni les diamants. Mais une femme, Ylana, aussi belle qu'égarée. Ranko est un solitaire endurci, à l'incroyable volonté. Mais aussi un homme à vif, atteint par l'histoire de l'ex-Yougoslavie. L'attaque du convoi les réunit. Le destin de Ranko vient irrémédiablement de tourner. Son oncle, Astrakan, scelle ce destin en lui offrant un jeu d'échecs. Le jeu de Svetozar Gligoric, le grand maître qui taillait ses pièces dans des bouchons de vin. Et lui demande de se battre – à la boxe et aux échecs, pour infiltrer le monde de l'art et dérober ses plus belles œuvres à Enki Bilal, le célèbre artiste. La guerre et l'amour planent comme des vautours. De la police, d'une femme ou du destin, qui est capable de faire chuter Ranko?

couverture

« Ragdoll »Daniel Cole : Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi... Un« cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptiséRagdoll, la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter. Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf.

« Récit d'un avocat » Antoine Bréa : En 1996, la cour d’assises du Jura condamne deux réfugiés kurdes, Ahmet A. et Unwer K., à trente ans de prison pour l’un, à la réclusion à perpétuité pour l’autre, pour faits de viol aggravé, assassinat en concomitance, tortures et actes de barbarie sur la personne d’Annie B., une jeune aide-soignante. Seize ans plus tard, le narrateur, jeune avocat souffreteux, se voit chargé par une vieille amie de porter assistance à « ce pauvre Ahmet » qui purge toujours sa peine à la prison de Clairvaux. Celui-ci craint d’être expulsé vers la Turquie après sa libération, ce qui selon lui le condamnerait à une mort certaine. Pas tout à fait sûr de ce qu’on exige de lui, notre narrateur prend connaissance du dossier, sans savoir qu’il met ainsi le pied dans une affaire qui va très vite le dépasser.

« En mémoire de Fred » Clayton Lindemuth. Baer Crichton est un cul-terreux fruste et macho obsédé par le Bien et le Mal. Depuis que, gamin, son grand frère Larry a essayé de l’électrocuter, il reçoit une décharge chaque fois que quelqu’un lui ment. Ou alors il voit une lueur rouge dans les yeux du menteur. Un don fort utile, mais est-ce suffisant maintenant qu’il faut venger Fred ? Le pitbull, son seul ami dans les bois de Caroline du Nord où il vit pas très loin des personnages de Ron Rash, a été kidnappé. On le lui a rendu en piteux état, victime d’un des impitoyables combats de chiens clandestins qu’organise l’abominable Joe Stipe, le caïd de la région. Quand il ne soigne pas Fred devenu quasi aveugle, Baer distille une gnôle si sublime que tout le monde lui en achète, le shérif compris. Ça lui donne du courage pour mûrir son plan. Non qu’il en manque, mais, en face, l’ennemi surarmé est en nombre et la lutte semble inégale. « Œil pour œil, dent pour dent », tel est le code de l’honneur hérité des pionniers. Baer l’appliquera jusqu’au bout. Voire plus loin.

Ultimatum couverture Le moine et le singe-roi

« Ultimatum » Anders de la Motte . Lorsqu'un cadavre mutilé est retrouvé dans la baie de Stockholm, le dossier atterit sur le bureau de Julia Gabrielsson, inspectrice de la brigade criminelle. Réputée pour son flair et son esprit de déduction, elle a de l’audace à revendre, contrairement aux vieilles huiles inamovibles de son service. Mais son enquête tourne court : on lui confisque le corps.
Cette démarche ne fait qu’accroïtre ses soupçons : qui est ce mort et pourquoi quelqu’un s’est-il donné autant de mal pour empêcher son identification ? Contre les ordres de sa hiérarchie, et aidée par Amante, un agent administratif qui va se révéler plus malin que prévu, Julia poursuit ses recherches. Et découvre les ramifications d’un scandale politico-judiciaire qui met en cause les plus hautes sphères du pouvoir. Car certains ne reculent devant rien pour satisfaire leur ambition.

"Les pièges de l'exil » Philip Kerr. Au milieu des années 1950, Bernie Gunther est l’estimé concierge du Grand-Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat, sous une identité d’emprunt qui le met à l’abri des représailles et des poursuites (il figure sur les listes de criminels nazis recherchés). Mais son ancienne activité de détective et son pays lui manquent. Pour tromper son ennui, il joue au bridge avec un couple d’Anglais et le directeur italien du casino de Nice. Introduit à la Villa Mauresque où réside Somerset Maugham, l’auteur le plus célèbre de son temps, il trouve enfin l’occasion d’éprouver quelques frissons : Maugham, victime d’un maître chanteur qui détient des photos compromettantes où il figure en compagnie d’Anthony Blunt et de Guy Burgess, deux des traîtres de la bande de Cambridge, a besoin d’un coup de main... Très vite, la situation se corse, car Gunther est dangereusement rattrapé par son passé.

« En son absence » Armel Job.Mars 2005. Il fait très beau ce matin-là dans le petit village de Montange, au coeur des Ardennes belges. Comme un air de printemps en avance. Bénédicte, quinze ans, revient même sur ses pas pour changer sa doudoune d'hiver contre une veste légère. Un jour plus froid, sans doute aurait-elle marché plus vite pour aller attraper le bus qui, chaque matin, la conduit au lycée dans la ville voisine. Là, non, elle s'attarde, prend le chemin des écoliers...
Bénédicte ne montera jamais dans le bus. Ou est-elle passée ? Que lui est-il arrivé ?
Commencent quatre jours d'une insupportable angoisse. En son absence, le paisible univers du village s'effondre. Les parents s'accablent de reproches, les soupçons volent de maison en maison, on ment, on dissimule. Depuis si longtemps, il ne se passait rien à Montange. Le malheur attise les passions les plus nobles, mais aussi les plus basses.

« Le moine et le singe-roi » Olivier Barde-Cabuçon. Dans les jardins si carrés de Versailles, tout va de travers. Au milieu de l’enchevêtrement d’allées et de statues moralisatrices du labyrinthe qui orne le plus beau jardin du monde, un horrible meurtre est commis. Un précurseur de Jack l’Éventreur sévit-il sous les fenêtres de Louis XV, le Singe-roi ? Stupéfaite, la cour semble attendre la prochaine victime comme un poulet son égorgeur. Parmi les suspects, rien de moins que le premier chirurgien du roi, un peintre de la cour et la tenancière d’une maison d’un genre très particulier où les relations habituelles entre hommes et femmes sont inversées. Gangréné, Versailles semble devenu le royaume de la transgression des interdits.


RS8-V2-NUIT_528.indd Pénitence couverture Ne tirez pas sur le philosophe

« Nuit » Bernard Minier. Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base off-shore. Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz. L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié. Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant. Au dos, juste un prénom : GUSTAV Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

« Pénitence » Philip Kerr. Gil Martins est un agent du FBI qui lutte contre le terrorisme depuis Houston, Texas. Il est le témoin quotidien d’actes de violence perpétrés par des extrémistes de toutes sortes. Autrefois croyant, la réalité cruelle de son travail le porte à remettre en question l'existence de Dieu, ce qui provoque de fortes tensions avec sa femme, Ruth. Lorsque plusieurs personnalités athées – dont un professeur de biologie, un obstétricien et un journaliste – sont victimes d'attentats aussi étranges qu’inexpliqués, Martins lance une enquête malgré le scepticisme de ses supérieurs. Ses recherches l’amènent à l'Église Izraël, où une jeune membre de sa congrégation, terrifiée, est convaincue que les victimes ont été tuées par leurs prières. Martins doute de sa santé mentale mais quand cette dernière est retrouvée morte à son tour, il découvre chez elle une liste de noms ; une liste de toutes les victimes jusque-là... et bien d'autres encore.
Déterminé à arrêter cette barbarie, Gil Martins s'approche de la source des prières et semble devenir lui-même la cible d'un Dieu vengeur. Sa seule planche de salut sera de faire pénitence...

« Délires mortels » Kathy Reichs. Une enquête de Temperance Brennan, héroïne de la série Bones. Hazel « Lucky » Strike, une détective amateur, soumet à Tempe un enregistrement d'une jeune inconnue, retenue prisonnière et terrorisée. Strike est convaincue qu'il s'agit de Cora Teague, disparue quelques années auparavant alors qu'elle était âgée de dix-huit ans. Brennan hésite d'abord à collaborer avec Strike. Mais quand les preuves s'accumulent, elle se rend sur les lieux ou ce terrifiant enregistrement a été mis au jour – ainsi, peut-être, que les ossements de Cora – et trouve bientôt de nouveaux indices, plus inquiétants encore, laissant entrevoir d'autres morts. Alors que des légendes urbaines se multiplient au sujet d'étranges phénomènes nocturnes et de cultes sataniques, la découverte d'une secte religieuse pousse Brennan dans ses derniers retranchements..

« Ne tirez pas sur le philosophe » Frédéric Lenormand. Voltaire rentre d’un an d’exil en Lorraine, mais les Parisiens, peuple frivole, l’ont oublié : Les Lettres philosophiques, c’était l’année précédente, ils sont passés à autre chose. Aux grands maux les grands remèdes ! Notre philosophe décide de se refaire une réputation par la défense de belles causes. Le hasard place sur sa route une servante pendue pour vol qui s’est réveillée sur la table de dissection d’un chirurgien. Il faut l’innocenter, ou bien la justice du roi l’accrochera de nouveau à sa potence. Sauver l’orpheline injustement condamnée, voilà un défi à la mesure du plus brillant penseur du siècle des Lumières !

Afficher l'image d'origine Ce qui se dit la nuit -

« Les ombres du désert » Parker Bibal. Après Meurtres rituels à Imbaba, la troisième enquête de Makana, détective privé pas comme les autres. Début 2002, peu après le 11 Septembre. Alors que les Israéliens assiègent Ramallah, une forte tension agite les rues du Caire, où Makana file tant bien que mal la Bentley de Me Ragab, que sa femme pressent d’adultère. En réalité, l’avocat va voir sa protégée, Karima, une jeune fille gravement brûlée dans l’incendie de son domicile. La police croit à un accident, il soupçonne un crime d’honneur commis par le père de la victime, un djihadiste en cavale. Makana se rend à Siwa, oasis à la lisière du désert libyen, pour se renseigner sur la famille de Karima, mais il s’y heurte à l’hostilité des autorités, qui appliquent la loi à leur manière et se méfient des étrangers. Pire, il est accusé de deux meurtres barbares qui l’éclairent sur une donnée majeure de l’équilibre local : la présence de gisements de gaz…

« Dynamique du chaos » Ghislain Gilberti. Gys, un jeune homme au passé agité, va jusqu’à l’impensable pour oublier sa séparation. Rapidement, il cède à l’ivresse nerveuse des transgressions aux côtés de ses trois amis de la « Génération Nada » : avec eux, il écumera bars et clubs de tous les excès, en quête d'une vie nouvelle. Il ignore qu’au loin, un train fou fonce déjà sur lui. Le monstre d'acier s’appelle Séverine. Roman noir, foudroyant, impitoyable, sans aucun filtre, pervers et contre tous, Dynamique du Chaos fait l’effet d’un coup de tonnerre lors de sa mise en ligne sur internet en 2004 avec plus de 100 000 téléchargements et un torrent de commentaires de lecteurs jetés à corps perdus dans cette aventure radicale.

« Léon » Mons Kallentoft et Markus Lutteman. Une vidéo envoyée à la police montre un jeune garçon terrorisé, enfermé dans une cage. Le kidnappeur apparaît en arrière-plan, couvert d'une peau de lion, sous une horloge qui marque inexorablement le compte à rebours avant la mise à mort...
En voyant ce film en streaming, l"inspecteur Zack Herry comprend qu'il n'y a pas une minute à perdre s'il veut éviter à l'enfant de connaître le même sort qu'une première victime, retrouvée crucifiée au sommet d'une cheminée d'usine désaffectée. Mais Zack est en train de tout perdre : son combat contre la toxicomanie, et la confiance de sa collègue et amie Deniz. La mort rôde, impitoyable, et les dilemmes s'accumulent pour l'inspecteur qui joue littéralement à la roulette russe, au risque d'y prendre goût. Dans une Stockholm sombre et glaciale, une course contre la montre à la mise en scène diabolique se met en place, et les dangers qui guettent Zack se multiplient, ayant parfois la couleur bleu acier des yeux d'une mystérieuse jeune femme...

« Ce qui se dit la nuit » Elsa Roch. Tout oublier après le cadavre de trop, vingt ans dans la police à collectionner les «ides»: homicides, infanticides, parricides… À peine quadragénaire, le commissaire Amaury Marsac a l’impression de porter mille ans de noirceur sur ses épaules. Il n’en peut plus. Il fuit Paris direction le village de ses origines. Mais alors qu’il renoue avec Elsa, son amour de jeunesse, une vieille dame est retrouvée morte chez elle, égorgée et tondue, un morceau de tissu bleu cousu au niveau du coeur. Cette femme, c’est Marianne, une figure bienveillante de son passé. Horrifié, Marsac s’impose dans l’enquête. De nouveau happé par les sombres coulisses de l’âme humaine, il va devoir démêler passions amoureuses et superstitions, blessures de l’enfance et cicatrices de l’Histoire jamais refermées.

Les Justiciers de Glasgow de Gordon Ferris couverture

« La filière Ecosaise » Gordon Ferris. Lors de l’impitoyable hiver 1947, dans un contexte de grande pénurie, la communauté juive de Garnethill est perturbée par plusieurs vols de bijoux. Douglas Brodie, flic avant la guerre, ex-officier qui a servi d’interprète en Allemagne à la fin des hostilités et désormais reporter à la Glasgow Gazette, est chargé d’enquêter par son vieil ami le tailleur Isaac Feldmann. Ses investigations le lancent sur une piste extrêmement sensible : une « route des rats » ou filière d’exfiltration de criminels nazis, qui, au lieu de passer par l’Autriche et l’Espagne afin de gagner l’Amérique du Sud, part de Hambourg, avec Glasgow pour étape et les États-Unis pour destination finale. Brodie, envoyé en mission dans le port hanséatique afin d’y interroger des criminels de guerre dans le cadre de leur procès, en profite pour identifier les passeurs. De retour en Écosse, il découvre que le réseau bénéficie de complicités en haut lieu... A noter la parution chez policier Points des justiciers de Glasgow, la précédente enquête de Douglas Brodie.

« Dompteur d'anges » Claire Favan. Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout. Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...

L’Amour est rouge - couverture couverture Un cri sous la glace -

« L'amour est rouge » Sophie Jaff. Katherine Emerson, la trentaine, cherche l’amour et ignore dangereusement tout de sa destinée. Mais un homme sait qu’elle est née pour accomplir une prophétie vieille de plusieurs siècles. Cet homme, c’est un tueur qui sème la panique à New York. Un monstre que les médias ont surnommé «le Faucheur» parce que son art morbide consiste à lacérer le corps de ses victimes à la faucille. Il cherche l’amour de la femme, la «couleur rouge» censée parfaire son chef-d’oeuvre. Et tandis que la ville est en proie à une hystérie collective, Katherine tente de démêler les sentiments contradictoires qui la hantent depuis qu’elle a rencontré deux prétendants très différents: le beau et gentil David, et le séduisant mais distant Sael.


« Les filles des autres » Amy Gentry. À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite soeur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu'une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c'est Julie. Passé la surprise et l'émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu'un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n'osant s'avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne...

« Brutale » Jacques Olivier Bosco. Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d'horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l'arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris. Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.

« Un cri sous la glace » Camilla Grebe. Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper,
qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main. Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle. Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée. Personne ne parvient à l’identifier.
Peter, policier émérite, et Hanne, profi leuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés. Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombre. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?

Mascarade Le Feu des âmes

« Mascarade » Ray Celestin. 1928. Chicago est la cité de tous les contrastes. Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, la ville vit au rythme du jazz, de la prohibition et surtout du crime, que la police a du mal à endiguer. C’est dans ce contexte trouble qu’une femme appartenant à l’une des plus riches dynasties de la ville fait appel à l’agence Pinkerton. Sa fille et le fiancé de celle-ci ont mystérieusement disparu la veille de leur mariage. Les détectives Michael Talbot et Ida Davies, aidés par un jeune jazzman, Louis Armstrong, vont se charger des investigations.


« Le feu des âmes » Glenn Cooper. La porte des Ténèbres, qui nous sépare d’un monde parallèle peuplé des pires criminels de tous les temps, s’est ouverte. Emily Loughty, la scientifique responsable de cet accident, et John Camp, un ancien militaire, ont pour mission de franchir la brèche de l’Enfer pour en ramener les innocents qui y ont été projetés. De son côté, l’agent du MI5 Ben Wellington est chargé de traquer les échappés des Ténèbres qui, sur Terre, terrorisent les vivants. Tous luttent contre la montre, car le passage va bientôt se refermer. Mais, cette fois… définitivement.


« Calcaire » Caroline de Mulder. Frank Doornen, militaire en convalescence, parcourt sans relâche les sombres dédales d’une Flandre poisseuse pour retrouver Lies, fille fragile qui semble échouée entre les pattes d’un mafieux local. Le nouveau roman de Caroline De Mulder s'installe dans les décombres d’une société à la marge cherchant une issue radicalisée pour survivre.

Toxique - Dans les brumes du mal -

« Toxique » Niko Tackian. Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime dépêche le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 h », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il y paraît.

« Zone d’anomalie » Andriy Kokotukha. À cause de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, Tamara Tomilina n’a jamais connu son village natal, Pidlisne, au nord de l’Ukraine. Sa mère et tous les habitants avaient été évacués. Mais depuis quelque temps, la nuit, Tamara perçoit un irrésistible appel de ce lieu où elle n’a pourtant jamais mis les pieds. Elle a entendu dire que d’autres avaient ressenti la même chose, s’étaient rendus sur place et avaient disparu dans la zone de Tchernobyl. Elle entre en contact avec un journaliste de Faits incroyables, Victor Chamray, pour qu’il publie son histoire. Il accepte mais il est peu convaincu par les allusions de la jeune femme à des événements surnaturels. Le lendemain de la publication, Tamara disparaît. Victor décide de se rendre à Pidlisne et de mener l’enquête. Mais lorsqu’il est kidnappé et menacé, il comprend vite qu’il a mis le doigt dans un engrenage bien plus inquiétant et réel que les prétendus fantômes de Tamara…

« Dans les brumes du mal » René Manzor. Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassinée et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud. Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’impose dans l’enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l’abandonner. En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meilleurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d’un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d’une des Maisons une shadduh, une ombre vaudoue.

La peau des anges

« La peau des anges » Michael Katz Krefeld. Dans la lumière naissante de l’aube, des mouettes survolent les monticules de ferraille d’une casse automobile de Stockholm. Au milieu des débris, le cadavre d’une jeune femme enfoncé jusqu’aux genoux. Le corps décharné a la blancheur de l’albâtre, et ses globes oculaires bouchés de plâtre fixent le néant à la manière des statues antiques. Encore un ange blanc. Le cinquième. Dans un bateau de l’autre côté du détroit qui sépare la Suède du Danemark, l’ex-inspecteur Thomas “Ravn” Ravnsholdt n’est pas encore sorti de sa torpeur éthylique habituelle. Il ne se doute pas que la disparition d’une jeune prostituée va bientôt interrompre son lent suicide. Avec un don inquiétant pour saisir la perversité humaine, Michael Katz Krefeld s’insinue dans le monde impitoyable des laissés-pour-compte des sociétés scandinaves. Cette première enquête de Ravn lance une série aussi palpitante qu’addictive.

« Le cinquième Evangile » Ian Caldwell. 2004, le pontificat de Jean-Paul II touche à sa fin. À quelques jours de l’ouverture d’une importante exposition, dans les musées du Vatican, consacrée au saint suaire et au Diatessaron – le premier écrit réunissant les quatre Évangiles –, son conservateur, Ugo Nogara, est abattu. Le même soir, l’appartement d’Alex Andreou, un jeune prêtre de l’Église d’Orient qui a aidé Ugo à interpréter les textes sacrés, est mis à sac. Son frère aîné, Simon, prêtre catholique romain et membre de la secrétairerie d’État du Saint-Siège, présent sur les lieux au moment du crime, se mure dans un silence incompréhensible avant d’être inculpé du meurtre par un tribunal ecclésiastique. Tandis qu’il cherche à savoir qui se cache derrière ce procès, qui a tué le conservateur et pourquoi son frère a choisi de ne pas se défendre, Alex se retrouve propulsé dans une sombre machination en plein coeur du Vatican. Il découvre alors qu’Ugo s’apprêtait à faire une révélation retentissante sur la relique la plus fascinante et la plus contestée de la chrétienté : le suaire de Turin.

Afficher l'image d'origine Le Passé Afficher l'image d'origine

« Le premier miracle » Gilles Legardinier. Karen Holt est agent d’un service de renseignement très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus trop où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a pas d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser.Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner.
Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire…

« Le passé » Samantha Hayes. Comté de Warwick. La petite communauté de Radcote est frappée de plein fouet par les suicides de plusieurs adolescents du village. Deux ans plus tard, la peur saisit à nouveau les habitants. Un jeune homme vient de se tuer à moto et l’on retrouve, comme les fois dernières, une lettre annonçant son suicide. Le cauchemar serait-il en train de recommencer ? L’inspecteur Lorraine Fisher, de la police de Birmingham, fraîchement débarquée dans la région pour rendre visite à sa sœur, est bien vite impliquée dans l’enquête. Et lorsque Freddie, son neveu, un garçon qui traverse une mauvaise passe, disparaît à son tour, elle sait qu’elle n’a pas de temps à perdre…

« L’ordre des choses » Frank Wheeler JR. Earl Haack Junior a été élevé pour devenir un Machiavel armé d'un flingue et portant une étoile... Son père, shérif dans une petite ville du Nebraska située sur l'autoroute de la drogue arrivant du Mexique – la fameuse Interstate 80 –, lui a très tôt enseigné sa façon particulièrement radicale et expéditive de maintenir l'ordre des choses. Lorsqu'après un passage par les Stups de Denver (où il perd définitivement ses illusions) il revient prendre la succession de son père, il sait déjà qu'on ne vainc pas le chaos. Tout au plus, on peut tenter de faire jeu égal – un jeu sans règles ni limites. Puisque la drogue et son commerce sont une donnée indépassable (surtout dans une société capitaliste marquée par la loi de l'offre et de la demande), la priorité principale de Haack sera donc de mettre sur pied un réseau de distribution composé de personnes qui lui sont redevables... Son père avait raison : l'ordre passe avant tout, et il exige son tribut de sang.

« la compagnie des glaces » G-J. Arnaud Tomes 1 et2. ( Visuel en attente) Sur une Terre envahie par les glaces, la survie de l'espèce humaine est assurée par les grandes compagnies ferroviaires qui se partagent le globe. Le rail apporte chaleur, nourriture, mais aussi une dictature impitoyable. Mêlé malgré lui aux intrigues de la Compagnie, le glaciologue Lien Rag va s'intéresser un peu trop à l'origine des Hommes Roux, capables de résister à des températures de moins quarante, et découvrir la dangereuse ivresse de la révolte.

« A l’ombre du diable » Andréa H Japp. 1347. La peste. Lorsqu'elle gagne Paris, un an plus tard, révèle le véritable tempérament de ceux qu'elle effraie ou... qui en jouent. Gabrielle d'Aurillay, tout récemment arrivée – enceinte – dans la capitale, a découvert dans ce contexte terrible la véritable personnalité de son mari : menteur, joueur, fourré malgré lui dans un guêpier qui entraîne sa femme dans son sillage. Le diptyque mystérieux qu'Henry d'Aurillay a gagné au jeu est-il un talisman ou une malédiction supplémentaire ? Pourquoi rend-il fou tant d'hommes de foi ? Trahisons, menaces, maladies, mystères... rien n'est épargné à la Dame d'Aurillay. La malédiction de Gabrielle se prolonge, plus dangereuse que jamais.

RAS_V9_COUVERTURE_SPHINX.indd couverture

« Sphinx » Christian Jacq. ILS SONT NEUF. Neuf représentants d’une confrérie mystérieuse dénommée SPHINX. Neuf détenteurs des secrets de la vie, disséminés à travers le monde. Neuf condamnés à mort par les nouveaux maîtres de la technologie, adeptes de l’argent-roi, dont l’objectif fait froid dans le dos : la prise de contrôle définitive du cerveau humain par les machines. Depuis New York ces derniers ont engagé une traque implacable pour éliminer, un à un, les membres de Sphinx. C’est compter sans la détermination d’un journaliste écossais, Bruce Reuchlin, redoutable enquêteur, prêt à prendre tous les risques pour déjouer leur plan diabolique. Pour Bruce, désormais, chaque pas est un danger de mort.

« Genèse » Maxime Chattam. Traqués par l’empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s’emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu’il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu’ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d’incroyables révélations. La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires. L’ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s’achève et livre enfin tous ses secrets.

« Aurore de sang » Alexis Aubenque. Même en Alaska, vous ne pourrez échapper aux démons du passé. En cette fin d'été, les aurores boréales du siècle ont commencé à apparaître dans le ciel de White Forest. À deux jours du pic lumineux, et alors qu'il s'apprête à réintégrer la police, Nimrod Russell voit revenir dans sa vie Judith Gibbons, une ex-petite amie. Le mari et le fils de cette dernière ont disparu sans laisser de traces...
Dans le même temps, le corps d'un homme est retrouvé à moitié dévoré par les bêtes en pleine forêt, non loin du chalet d'un milliardaire philanthrope. La lieutenante Tracy Bradshaw est chargée de l'enquête avec Nimrod. Elle va bientôt réaliser que l'enfer n'est pas qu'un mythe biblique...

« Une mort qui en vaut la peine » Donald Ray Pollock. Après Le Diable, tout le temps, couronné par de nombreux prix, Donald Ray Pollock revient avec une fresque grinçante à l’humour très noir. 1917. Quelque part entre la Géorgie et l’Alabama. Le vieux Jewett, veuf et récemment exproprié de sa ferme, mène une existence de misère avec ses fils Cane, Cob et Chimney, à qui il promet le paradis en échange de leur labeur. À sa mort, inspirés par le héros d’un roman à quatre sous, les trois frères enfourchent leurs chevaux, décidés à troquer leur condition d’ouvriers agricoles contre celle de braqueurs de banque. Mais rien ne se passe comme prévu et ils se retrouvent avec toute la région lancée à leurs trousses. Et si la belle vie à laquelle ils aspiraient tant se révélait pire que l’enfer auquel ils viennent d’échapper ?

Meurtre au pont du diablecouverture

« Secrets Enterrés » Kate Watterson. La détective Ellie MacIntosh a du pain sur la planche. D'un côté, son grand-père a découvert un squelette vieux de plusieurs années sur sa propriété à Oneida County. De l'autre, à Milwaukee, ses collègues se font mystérieusement assassiner. Épaulée par Carl Grasso, un ancien inspecteur rétrogadé, et Jason Santiago, son ex-coéquipier, Ellie mène de front ces deux affaires qui la touchent personnellement. Son grand-père connaît-il l'identité du cadavre ? Y aurait-il une menace à l'intérieur même de la police ? Si la première enquête fait resurgir un secret familial terrifiant, l'autre met au jour une sombre histoire de vengeance et de corruption... Ellie doit faire vite : le tueur risque de se manifester à nouveau au sein de la brigade. Et elle est désormais la cible idéale.

« Meurtre au pont du diable » Jean Baptiste Bester. Briançon, de nos jours. Quand le corps désarticulé d’Agnès Ladoucette est retrouvé au pied du pont d’Asfeld dans le lit de la Durance soixante mètres plus bas, la population briançonnaise est consternée. Médecin installée en ville depuis vingt ans, la victime était connue pour sa gentillesse et son dévouement. Accident, suicide ? La stupeur est à son comble quand le commissaire Pierre Chancel annonce que les premiers éléments de l’enquête permettent de conclure à un crime. Agnès était une amie intime de Chancel qui désespère de mettre un jour la main sur le coupable : rien, dans la vie de cette femme exemplaire, ne donne prise à l’enquête. Jusqu’au jour où, se remémorant la défunte, le commissaire est frappé par un détail stupéfiant...

« Chacun sa vie » Sara Lovestam. « Si la police ne peut rien pour vous, n'hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers. Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière ». Sa demande d'asile a été rejetée par la Suède mais il ne peut rentrer dans son pays, l'Iran, sans risquer sa vie. Dans l'attente d'un avenir meilleur, il lui faut échapper à la vigilance quotidienne des autorités, tout en gagnant assez d'argent pour subvenir à ses besoins : ex-journaliste, il songe à poursuivre dans l'investigation. Un jour, il propose ses services sur Internet et une femme lui répond : sa fille de six ans a été enlevée. Cette enquête va le précipiter dans le Stockholm underground, ces recoins de la ville ou les clandestins sont des proies faciles pour les criminels... Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l'Académie suédoise des auteurs de polars 2015.

Une erreur de jugement Épilogue meurtrier de Petros Markaris Les Innocents de Robert Pobi

« Une erreur de jugement »Walter Mosley Zella Grisham n’a jamais nié avoir tiré sur son amant. Mais ce n’est pas pour ça qu’elle vient de purger huit années de prison ferme sur les seize ordonnées par le tribunal. C’est juste que, par un malheureux concours de circonstances, la fusillade a conduit à une condamnation pour braquage. Poisse, quand tu nous tiens ! Pour le détective Leonid McGill, Zella est innocente. Mais la réouverture du dossier ne fait que bouleverser un peu plus la vie privée de McGill, révélant un très douloureux secret de famille. À mesure que l’affaire suit son cours, les événements survenus huit ans auparavant apparaissent plus compromettants que jamais. Peu à peu, McGill et Zella doivent se rendre à l’évidence : tout le monde a quelque chose à se reprocher, et les erreurs du passé laissent parfois des marques trop profondes pour être oubliées, et encore moins pardonnées.

« Epilogue meurtrier » Pétros Markaris. Quand sa fille Katérina, avocate pour la défense des migrants, se fait tabasser à la sortie du tribunal, Charitos voit rouge. Parallèlement, plusieurs meurtres se succèdent, tous revendiqués par les mystérieux « Grecs des années 50 ». Dans une Athènes déboussolée par la crise, le commissaire va devoir à la fois pourchasser les agresseurs de sa fille et mettre un terme aux assassinats…

« Les innocents » Robert Pobi. Son corps est une cartographie de la violence, son âme, une nébuleuse fort sombre. L’inspectrice Alexandra Hemingway n’hésite pas à prendre tous les risques. Habituée aux noirceurs les plus effroyables de l’âme humaine, elle pensait avoir tout vu. Chargée d’enquêter sur le meurtre d’un enfant retrouvé dans l’East River les pieds sectionnés, elle découvre qu’elle n’a pas connu le pire…

couverture

« Pu-khtu » Doa ( secundo). Et voici la fameuse suite ! l’auteur explique sur le site de Gallimard : « Ce ne sont pas deux romans, mais un seul roman coupé en deux. Souvenez-vous, Pukhtu Primo se terminait par «?Fin du livre premier?». Donc l’action reprend exactement là où on l’a laissée. La différence majeure, c’est que l’Afghanistan occupait les deux tiers du premier tome et le reste du monde le tiers restant, alors qu’ici c’est exactement l’inverse. » Séance de rattrapage : . Pukhtu est l'histoire d'un père qui, comme tous les pères, craint de se voir privé de ses enfants par la folie de son époque. Non, plutôt celle d'une jeune femme que le remords et la culpabilité abîment. Ou peut-être celle d'un fils, éloigné de sa famille par la force du destin. À moins qu'il ne s'agisse de celle d'un homme cherchant à redonner un sens à sa vie. Elle se passe en Asie centrale, en Afrique, en Amérique du Nord, en Europe, et raconte des guerres ouvertes et sanglantes, des conflits plus secrets, contre la terreur, le trafic de drogue, et des combats intimes, avec soi-même, pour rester debout et survivre. C'est une histoire de maintenant, à l'ombre du monde et pourtant terriblement dans le monde. Elle met en scène des citoyens clandestins.

« Le voleur qui comptait les cuillères » Lawrence Block. À l'heure du numérique, difficile de gagner sa vie avec une modeste boutique boutique de livres anciens et d'occasion sur la 11e Rue Est de New York... Heureusement, Bernie Rhodenbarr a d'autres

atouts dans sa manche. Cambrioleur chevronné, on fait souvent plus volontiers appel à lui pour ses talents de crocheteur de serrures que pour ceux de bouquiniste. Mais lorsque «M. Smith», un mystérieux collectionneur, lui propose une petite fortune pour plusieurs vols Bernie ignore dans quelle histoire improbable il met les pieds.

« Cartel » Don Winslow. Dix ans après La Griffe du chien, Don Winslow revient avec un livre sur la montée en puissance des narco-empires. 2004. Adan Barrera, incarnation romanesque d’El Chapo, ronge son frein dans une prison fédérale de Californie, tandis qu’Art Keller, l’ex-agent de la DEA qui a causé sa chute, veille sur les abeilles dans un monastère. Quand Barrera s’échappe, reprend les affaires en main et met la tête de Keller à prix, la CIA et les Mexicains sortent l’Américain de sa retraite : lui seul connaît intimement le fugitif.

« La prunelle de ses yeux » Ingrid Desjours. Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l'entraîner dans ses ténèbres. Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie... Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant.Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c'est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions...

Le Passé

« Hilarion » Christophe Estrada. Versailles, février 1777. Le chevalier Hilarion de S. et son fidèle valet Pierre découvrent le château de Versailles, vaste labyrinthe où se nouent et se dénouent des alliances secrètes. Le pouvoir de Louis XVI est d’autant plus fragile que la reine n’a pas encore donné l’héritier attendu par une cour à l’affût des moindres rumeurs. Chargé par le jeune roi de retrouver une correspondance dérobée à Marie-Antoinette, des lettres qui ont servi à alimenter des libelles infamants, Hilarion bute sur le cadavre de M. de Rancy, principal suspect dans cette affaire. Quelle direction prendre alors ? Pourra-t-il compter sur son cousin, Hector de Simiane, une tête si légère ? Quel rôle la charmante Toinette, dont Pierre ne tarde pas à tomber amoureux, joue-t-elle dans cette macabre comédie ? Pourquoi ce fat de Montmort n’a-t-il de cesse de provoquer le chevalier ? Quelles sont ces ombres qui se glissent à la tombée de la nuit dans le vieux parc glacé ? Les questions s’accumulent, les morts aussi.

« Sur les hauteurs du mont Crève-cœur » Thomas H Cook. « Qu’allait faire Kelli sur le mont Crève-Cœur ce jour-là ? Qu’allait-elle chercher, seule dans la profondeur de ces bois ? ». Trente ans après le drame, Ben demeure obsédé par l’image du corps de Kelli tel qu’il a été découvert sur la hauteur de ce mont où, jadis, l’on organisait une course de Noirs avant les enchères du marché aux esclaves.

« Le passé » Samantha Hayes » Comté de Warwick. La petite communauté de Radcote est frappée de plein fouet par les suicides de plusieurs adolescents du village. Deux ans plus tard, la peur saisit à nouveau les habitants. Un jeune homme vient de se tuer à moto et l’on retrouve, comme les fois dernières, une lettre annonçant son suicide. Le cauchemar serait-il en train de recommencer ? L’inspecteur Lorraine Fisher, de la police de Birmingham, fraîchement débarquée dans la région pour rendre visite à sa sœur, est bien vite impliquée dans l’enquête. Et lorsque Freddie, son neveu, un garçon qui traverse une mauvaise passe, disparaît à son tour, elle sait qu’elle n’a pas de temps à perdre…

couverture Projet couv 2 Il était une fois l’inspecteur Chen

« Une forêt obscure » Fabio Mitchelli. À Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu'il torture, puis celles de son amant qu'il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu. En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.

« Un avant gout des anges » Philippe Setbon. Troisième volet du tryptique "Les trois visages de la vengeance" de Philippe Setbon, ce roman, situé une fois de plus dans son quartier fétiche des Batignolles à Paris, décline une nouvelle vengeance pour le moins alambiquée... L’ex-flic Bruno Fabrizio devenu SDF, est recueilli par France, une femme étrange dont il tombe éperdument amoureux. Découvrant peu à peu son passé traumatisant, Bruno à peine remis sur pied, va entreprendre de venger la jeune femme et de retrouver ceux qui l’ont agressée des années plus tôt.

“ Il était une fois l’inspecteur Chen” Qiu Xialong. Chen Cao a grandi au temps des dénonciations de masse et des excuses publiques: «Honte aux intellectuels bourgeois!», «Je suis pourri du coeur aux orteils, je mérite des milliers de morts!» Il a vu son père accusé, sa famille humiliée. Des années plus tard, lorsque l’État lui assigne un poste subalterne dans un commissariat de la ville, un drame fait écho à ce passé de fils de «monstre noir». Fu, un commerçant de la Cité de la Poussière Rouge, spolié sous Mao puis réhabilité et grassement indemnisé, est retrouvé assassiné… Une affaire qui marquera les premiers pas sur le terrain d’un poète de cœur devenu flic par hasard.

Des garçons bien élevés de Tony Parsons Le Festin des fauves de Dominique Maisons Le Moineau rouge de Jason Matthews La Danseuse de MaoUne enquête de l'inspecteur Chen de Xiaolong Qiu

« Des garçons bien élevés » Tony Parson. Ils sont sept. Des hommes venus des meilleures familles, riches et privilégiés. Anciens élèves de la très prestigieuse école de Potter’s Field. Mais quelqu’un a décidé de les égorger, un à un. Quel secret effroyable les lie ? Sur quel mensonge ont-ils construit leur vie ? L’inspecteur Max Wolfe mène l’enquête, depuis les bas-fonds de Londres jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir. Au péril de sa vie.

« Le festin des fauves » Dominique » Maisons. Le Bal des fauves, soirée libertine huppée, fait la renommée d’Arnaud Delaunay. Sous leurs masques de lions, tigres ou chacals, les riches s’apprêtent à bondir sur leurs proies lorsque leur hôte s’écroule dans un bain de sang. Qui est ce Judex qui revendique le meurtre et se proclame justicier ? Un nouveau grand ponte succombe et c’est la déroute pour la DGSI. Le commandant Rossi est en première ligne…

« Le moineau rouge » Jason Matthews. À l’heure où la Russie de Poutine inquiète de plus en plus les Occidentaux, la CIA cherche à dévoiler les intentions du Kremlin. Un jeune agent, Nate Nash, devient le contact privilégié de la taupe la plus importante des services secrets russes. Son chemin croise celui de la belle Dominika, missionnée pour le piéger… Entre manipulation et séduction, un jeu dangereux se met en place entre eux.

« La danseuse de Mao » Qiu Xiaolong. Elle a dansé avec le président Mao à Shanghai : en s’abandonnant contre son épaule, Shang a relancé sa carrière d’actrice. Aujourd’hui, le Grand Timonier n’est plus qu’un souvenir et la star s’est suicidée, laissant derrière elle des secrets d’alcôve. Une jolie « fleur de prunier », petite-fille de Shang guide l’inspecteur Chen dans le sillage de cette femme peu ordinaire…

Poussières d Les doutes d'Avraham par Mishani

« Ainsi fleurit le mal » Julia Heaberlin. À seize ans, Tessa est retrouvée agonisante sur un tas d'ossements humains et au côté d'un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Partiellement amnésique, seule survivante des " Marguerite ", surnom que les journalistes ont donné aux victimes du tueur en série, elle a contribué, en témoignant, à envoyer un homme dans le couloir de la mort. Terrell Darcy Goodwin, afro-américain, le coupable parfait pour la juridiction texane. Presque vingt ans ont passé. Aujourd'hui, Tessa est une artiste et mère célibataire épanouie. Si elle entend parfois des voix celles des Marguerite qui n'ont pas eu la même chance qu'elle, elle est toutefois parvenue à retrouver une vie à peu près normale et à échapper à la curiosité malsaine de la presse. Alors, le jour où elle découvre un parterre de marguerites jaunes aux yeux noirs planté devant sa fenêtre, le doute l'assaille... Son " monstre " serait-il toujours en cavale ? La narguerait-il ?

« Poussière d’Os » Karin Salvalaggio. Un matin, des coups retentissent à la porte. Encore adolescente, Grace prend peur. Cette enfant sauvage vient de subir une greffe du coeur et refuse d’ouvrir à l’inconnue qui crie son nom. Quelques instants plus tard, elle assiste au meurtre de cette femme dans la neige. Il s’agit de sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis onze ans. Enceinte jusqu’au cou, l’agent Macy Greeley est chargée d’enquêter sur cet assassinat et sur le passé de Grace. Elle revient sur les lieux d’une ancienne affaire, la disparition d’un groupe de jeunes filles à la frontière canadienne, des années plus tôt…

« Les doutes d’Avraham » Dror Mishani. Une veuve sexagénaire est étranglée dans son appartement de Tel-Aviv. Un voisin a vu, à peu près à l'heure du décès, un policier descendre l'escalier de l'immeuble. Avraham, promu chef de la section des homicides, est confronté à sa première enquête de meurtre. Il doute plus que jamais de lui-même, sur le plan personnel et sur le plan professionnel. Curieusement, il n'en est que plus attachant. Parallèlement, nous voyons une jeune mère de famille, Maly, s'inquiéter du comportement inhabituel de Koby, son mari, qui a renoncé à trouver un emploi et depuis quelques jours la délaisse, fréquentant trop assidûment la salle de boxe et refusant de répondre aux questions pressantes qu'elle lui pose.

Le Crime de Julian Wells de Thomas H. Cook Battues de Antonin Varenne Jonathan Kellerman et Jesse Kellerman - Que la bête s'éveille.

« Le crime de Julian Wells » Thomas H Cook. Philip Anders, critique littéraire, s’interroge : pourquoi son ami l’écrivain Julian Wells s’est-il suicidé ? En enquêtant sur leur voyage en Argentine du temps de la dictature militaire et sur les livres de Julian, hantés par des tueurs abominables, Anders est confronté à la part d'ombre de celui qu'il admirait tant. Et si l’œuvre de Julian n’était qu’un moyen pour lui de sublimer une passion morbide ?

« Battues » Antonin Varenne. Il a fallu que Rémi, garde-chasse défiguré et solitaire, jette son dévolu sur Michèle, trop belle pour lui. Mais surtout, Michèle est la fille de la famille Messenet, ces éleveurs qui se disputent les terres de la région avec une autre grande famille, les Courbier. Très vite, Rémi se retrouve piégé au beau milieu de cette guerre, dans laquelle personne ne donne bien cher de sa peau…

« Que la bête s’éveille » Jonathan et Jesse Kellerman. Un corps sans tête est retrouvé dans une maison abandonnée d'Hollywood. Dans la cuisine, le mot justice a été gravé en hébreu. Jacob Lev, inspecteur du LAPD et fils de rabbin est chargé de l'enquête. Ses investigations le plongent au coeur de l'ancestral mythe hébraïque du Golem, créature façonnée au XVIe siècle par le Maharal. A Prague, un crime présentant des similitudes est commis.




La Cabane des pendus de Gordon Ferris Les Loups blessés de Christophe Molmy Scalpel 

" La cabane des pendus" Gordon Ferris. Hugh Donovan a été piégé. Accusé à tort de crime pédophile, il est condamné à mort. Depuis sa prison, il appelle à l’aide un ami d’enfance : Douglas Brodie, ex-policier, vétéran de la campagne d’Afrique, devenu reporter. Bagarres de pub ou courses-poursuites dans les paysages sauvages d’Écosse, rien n’arrête Douglas dans sa quête de justice. Au risque de replonger dans la spirale de la violence…

« Les loups blessés » Christophe Molmy. Deux hommes blessés. Matteo Astolfi, criminel de haut rang, meurtri par une vie de braquages, d’extorsions, d’années passées en prison. Le second, Renan Pessac, commissaire à Paris, usé par son métier, la pression de sa hiérarchie, les trahisons de ses indics. Leurs destins vont se percuter. De braquages en filatures, ils vont se chercher, se traquer. Et tenter de connaître une impossible rédemption.

« Scalpel » Diana Lama. Un corps, mutilé et dénudé. Celui d’une jeune femme, retrouvée sur une plage près de Naples. La victime a subi des sévices : sans doute l’œuvre du serial killer que la presse a surnommé l’Anatomiste. Une équipe d’experts est lancée sur les traces de cet individu qui pratique des amputations sur le cadavre de ses proies. À la demande du ministère de l’Intérieur, Artemisia, psychothérapeute et criminologue connue pour ses émissions télévisées, rejoint les enquêteurs.
Sa mission : découvrir le lien unissant les victimes puis défier le tueur. Elle ignore qu’elle est la prochaine sur la liste de l’Anatomiste…

Afficher l'image d'origine

On ne choisit pas sa famille mais le diable a choisi son clan. Alors que Grégoire et Erwan traquent la vérité jusqu’à Lontano, au cœur des ténèbres africaines, Loïc et Gaëlle affrontent un nouveau tueur à Florence et à Paris. Sans le savoir, ils ont tous rendez-vous avec le même ennemi : l’homme-clou n’a pas dit son dernier mot. Chez les Morvan, tous les chemins mènent en enfer.
Intrigue haletante, rebondissements incessants et imprévisibles, tension constante... Jonglant entre passé et présent, la suite survoltée et diabolique de Lontano tient mieux que ses promesses. Attention la suite de Lontano....

couverture

« Soleil de nuit « Jo Nesbo. Chargé de recouvrer les dettes pour le Pêcheur, le trafiquant de drogue le plus puissant d’Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation : l’argent proposé par un homme qu’il est chargé de liquider lui permettrait peut-être de payer un traitement expérimental pour sa petite fille, atteinte de leucémie. En vain… Trouvant refuge dans un petit village du Finnmark, le comté le plus isolé de Norvège, et alors qu’il est persuadé d’avoir tout perdu, Jon croise la route de Lea (dont le mari violent vient de disparaître en mer) et de son fils de dix ans, l’espiègle Knut… Une rédemption serait-elle possible? Mais on ne trahit pas impunément le Pêcheur. Et «rien de pire qu’une balle dont on ne sait pas quand elle va arriver…»

« La dernière tombe » Michael Crichton. Quand le professeur Barnaby découvre entre les lignes de hiéroglyphes l'existence d'une tombe de pharaon – la dernière – demeurée secrète depuis des millénaires, il sait que le butin sera inimaginable. Il décide alors de mener en toute discrétion des fouilles pour retrouver le site funéraire, et le piller. Mais il lui faut une équipe. Lorsqu'il rencontre le journaliste au long carnet d'adresses Robert Pierce, il reconnaît en lui l'homme de la situation. Grisé par l'espoir d'un enrichissement scandaleux, ce dernier se laisse facilement embarquer dans le plan de l'égyptologue. Les rejoignent bientôt un voleur, un archéologue et un milliardaire. Ensemble, ils s'aventurent dans le désert à la recherche de la dernière tombe et de ses promesses. Mais cette équipe d'escrocs pourra-t-elle découvrir ce que les siècles ont si bien caché ? Et, même s'ils trouvent le trésor, pourront-ils s'enfuir avec leur butin... et garder la vie sauve ?

couverture

« Dodgers » Bill Beverly. East, quinze ans, est chef des guetteurs devant la taule, une maison où l’on vend et consomme de la dope, dans un ghetto de Los Angeles. On ne saura jamais pourquoi ni comment, car la petite bande n’a rien vu venir, mais un jour les flics débarquent.En allant dans le Wisconsin éliminer un juge, témoin compromettant. Accompagné de son frère Ty, douze ans et complètement fêlé, d’un pseudo-étudiant et d’un gros plutôt futé. Sans armes, avec de faux papiers et quelques dollars en poche.À bord du monospace bleu pouilleux qui quitte le soleil californien pour le froid des Grands Lacs, l’ambiance est de plus en plus crispée. Et, à l’arrivée, rien ne se passera comme prévu.

« Baad » Cédric Bannel. Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d'une nouvelle drogue de synthèse. Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

« Des petits os si propres » Jonatha Kellerman. Une caisse en métal bleu corrodé est découverte dans un jardin du quartier huppé de Cheviot Hills. A l’intérieur, le squelette d’un nourrisson mort soixante ans plus tôt. Peu après, une joggeuse manque de trébucher, dans un parc voisin, sur le corps d’une jeune femme tuée d’une balle dans la tête. Alex et Milo sont amenés à plonger dans le passé pour élucider la mort de l’enfant. Ils y trouveront une belle infirmière au mystérieux amant, un médecin trop parfait pour être honnête et une clinique douteuse. L’investigation sur la victime du parc mène à d’autres jeunes femmes, nourrices pour des familles riches et influentes. Les deux affaires seraient-elles liées ?

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/PC/P3/9782258117990.jpg

« Les justiciers de Glasgow » Gordon Ferris. Glasgow, la ville d’Écosse la mieux taillée pour le roman noir, connaît un été torride en cette année 1946. Douglas Brodie, ex-flic et sous-off tout juste démobilisé, vient d’être embauché comme reporter à la Gazette, où il doit vite faire ses preuves. L’occasion lui en est fournie par les exactions d’une bande de justiciers autoproclamés « les Marshals de Glasgow », qui ont l’accent des Highlands et envoient aux journaux des épîtres enflammées et agrémentées de citations des Évangiles. Leur mission ? Infliger un châtiment selon eux bien mérité à des criminels qui sont passés entre les mailles du filet de la justice. Dans une atmosphère alourdie par la pauvreté, les spéculations liées à la reconstruction et les dysfonctionnements de l’État, Brodie part pour une croisade en eaux troubles qui marquera durablement sa conscience.

« The Whites » Richard Price. Milieu des années quatre-vingt-dix. Le jeune Billy Graves est flic au sein d'une brigade anticriminalité de l'un des pires districts du Bronx. Il fait partie d'un groupe de policiers prometteurs, les Wild Geese, et une carrière brillante lui semble assurée. Jusqu'au jour où il tire accidentellement sur un gamin. L'affaire, fortement médiatisée, lui vaut d'être mis au placard quelque temps. Aujourd'hui, Billy est devenu chef d'une équipe de nuit du NYPD. Son quotidien : sillonner les rues de New York, de Wall Street à Harlem, pour en assurer la sécurité, même s'il sait que certains criminels passeront toujours au travers des mailles du filet. Ces derniers, il les surnomme les « whites », ceux qui s'en sortent blancs comme neige. Chaque policier en a un qui l'obsède. Puis vient un appel qui change tout : un meurtre a eu lieu à Penn Station. Et la victime n'est autre que le white d'un de ses anciens coéquipiers. Lorsqu'un autre white est assassiné, Billy commence à s'interroger : quelqu'un serait-il en train de régler ses comptes ? Et qui est cet homme qui, soudainement, paraît s'intéresser à sa femme et à ses enfants, au point de les suivre en filature ?

Un sale hiver - Sam Millar Un sale hiver - Sam Millar

« le pacte du petit juge » Mimmo Gangémi. Après La Revanche du petit juge, la deuxième enquête d’Alberto Lenzi en Calabre. Alberto Lenzi, magistrat dans une petite ville de la plaine de Gioia Tauro, aime les restaurants, les jolies femmes et ses parties de poker du vendredi soir. Mais la belle vie ne saurait durer : des travailleurs journaliers noirs se révoltent contre les conditions misérables dans lesquelles ils ramassent les oranges. Trois d’entre eux, ayant échappé à la police, sont sauvagement assassinés en rase campagne. Puis une cargaison de deux cents kilos de cocaïne arrivée au port dans un conteneur de planches d’acajou disparaît de manière inexplicable. Pas le moindre indice en vue. Le « petit juge » Lenzi, chargé de régler tout ça, sollicite sa source privilégiée, don Mico. Mais il soupçonne vite le chef de la famille Rota d’orienter l’enquête où bon lui semble…

« Un sale hiver » Sam Millar. Il neige dru sur Belfast lorsque, tôt le matin, Karl Kane, allant chercher le lait devant sa porte, y trouve aussi une main sectionnée. La deuxième à se matérialiser dans la ville en quelques semaines. Que signifient ces macabres cartes de visite ? Attiré par la récompense substantielle qu’offre un homme d’affaires inquiet pour la réputation de la ville, Kane enquête. Un caïd local, brute impitoyable qui contrôle la drogue et la prostitution, retient son attention. De bars crapoteux, où des clients à la sexualité incertaine n’hésitent pas à sortir leur couteau, en bordels lamentables, Kane aborde une nouvelle descente en enfer. Son humour caustique et son code moral inaltérable ne seront pas de trop pour affronter l’épreuve.

« La dernière prise » George Pelecanos. Composé d’un court roman et de sept nouvelles, La dernière prise décrit un univers où flics, indics, escrocs, gangsters ou bons parents, tout le monde se bat pour sa survie. Contre des ennemis bien réels, contre le sort aussi, voire, et c’est le plus saisissant, contre soi-même.
C’est ainsi qu’un enquêteur chevronné traque un homme censément mort du Brésil jusqu’à Miami pour se faire avoir par un gamin des taudis locaux, qu’un looser vieillissant essaie une dernière fois de devenir respectable en se faisant indic, qu’un plongeur des années 30 affronte un Pinkerton corrompu, qu’un couple de Grecs adopte trois enfants de races différentes et se retrouve face à des problèmes terrifiants, etc.

« Maestra » L.S. Hilton. Judith Rashleigh est assistante dans un hôtel de ventes aux enchères londonien qui l'exploite malgré ses diplômes et son talent. La nuit, elle officie dans un bar à hôtesses ou elle séduit sans effort. Judith sait qu'elle doit jouer le jeu. Pour faire carrière et pour charmer les hommes, elle a appris à être une gentille fille... Jusqu'à ce qu'elle découvre une gigantesque escroquerie autour d'une fausse toile de maître. Licenciée avant d'avoir pu faire éclater le scandale, Judith décide de fuir avec un riche client sur la Côte d'Azur. Là-bas, un monde décadent et corrompu les attend. Là-bas, elle goûtera à la vengeance. La gentille fille deviendra femme.

 

Couverture Captifs les vivants et les morts Neuhaus Nele Neuf Livre

« Captifs » Kevin Brooks. Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d’un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture… et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu’attend-on de lui ? Les jours passent. D’autres détenus, n’ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui et désormais, constamment surveillés. Incapables de comprendre ce qu’ils font en ce lieu. Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s’agit plus de sortir – c’est manifestement impossible. Il s’agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?


« L’emprise du passé » Charlotte Link. Qui pouvait bien en vouloir à Richard Linville, ancien inspecteur de police, retrouvé assassiné dans son domicile de Scalby ? L'enquête piétine et sa fille unique, Kate, 39 ans, détective, comme papa, décide de prendre les choses en main. Quitte à froisser Caleb Hale, à qui le dossier a été confié, et qui compte bien, grâce à lui, redorer son image – il sort tout juste de cure de désintoxication.
La vérité, cependant, c'est que Kate avance nettement plus vite que lui. Elle n'a pas plus tôt mis le nez dans l'affaire que les pistes se multiplient – et, avec elles, les morts. Dont celle d'une certaine Melissa Cooper, qui aurait été un temps la maîtresse du défunt. Tandis que Caleb, persuadé que Richard a subi la vendetta d'un malfrat, épluche les archives de la police, Kate, de son côté, va creuser la vie de ce père dont elle croyait tout savoir... Mais est-elle vraiment prête à remuer le passé ?

« Les vivants et les morts » Nele Neuhaus. Au coeur de l’hiver, une vieille dame est tuée d’une balle dans la tête tandis qu’elle promène son chien dans un parc de la banlieue de Francfort. Trois jours plus tard, une autre femme est abattue avec la même arme à travers la fenêtre de sa cuisine, alors qu’elle est en pleins préparatifs de Noël. L’officier de police judiciaire Pia Kirchhoff comprend qu’elle peut dire adieu à son voyage de noces en Équateur : son collègue Oliver von Bodenstein va avoir besoin d’elle. Les victimes n’avaient apparemment aucun ennemi. Pourquoi, alors, fallait-il qu’elles meurent ? Ont-elles été choisies au hasard ? Lorsque d’autres morts surviennent, la peur se répand dans la population face à celui que la presse a déjà surnommé “le sniper du Taunus”. Pia et Oliver tentent désespérément de déterminer le mobile de celui qui s’est autoproclamé “le Juge”. En priant secrètement qu’il y en ait un, parce que rien n’est plus imprévisible qu’un homme qui tue sans discernement. Lorsque, aiguillés par les énigmatiques messages du meurtrier, les deux enquêteurs élargissent le champ de leurs investigations aux proches des victimes, ils mettent au jour une terrible tragédie humaine aux ramifications complexes.


© 2019